Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Oncle SAM : des grandes oreilles au TAFTA.

Mickey n’est pas le seul à avoir des grandes oreilles , l’Oncle SAM aussi avec son Agence Nationale de la Sécurité : la NSA.

Julian Assange et son lanceur d’alerte Wikileaks vient de révéler que les téléphones des trois derniers chefs d’état français ( Chirac, Sarkozy et Hollande ), mais pas qu’eux, avaient été mis sur écoute par l’agence américaine d’espionnage.

Ces actes de barbouzerie exécutés au plus haut niveau de l’Etat sont inacceptables. La riposte devrait être proportionnelle à l’attaque. Or, il semblerait qu’au-delà de la posture, pendant que l’Oncle SAM espionne, la France se couche.

Pourtant ce qui se passe est gravissime et laisse à penser que la volonté US est de percer le processus décisionnel français et que l’Etat américain traite les pays européens comme des acteurs mineurs dans le concert géopolitique mondial.

En qualifiant ces écoutes « d’inacceptables » et en réunissant les conseil de défense, l’Elysée joue petit bras et n’est pas à la hauteur.

Etre à la hauteur supposerait de considérer l’ambassadrice des Etats Unis comme persona non grata et de la renvoyer au pays de Mickey.

Etre à la hauteur consisterait à prendre des décisions politiques fortes en reconnaissant le rôle important des lanceurs d’alerte et en accueillant en France messieurs Snowden et Assange pour leur offrir l’asile et pourquoi pas notre nationalité.

Etre à la hauteur consisterait aussi à nous retirer du commandement de l’OTAN….En fait plus la France s’aligne et se couche au moins elle est respectée par les Etas Unis.

Etre à la hauteur supposerait aussi de dire aux barbouzes US « go home » comme l’avait madame Merkel en 2014 après avoir appris qu’elle avait été écoutée.

Les révélations de Wikileaks nous apprennent qu’au lendemain de son élection le 15 mai 2012, François Hollande rencontra A. Merkel et que d’emblée toutes ces promesses de campagne pour changer l’Europe partaient en fumée….Quelques mois plus tard, le 11 octobre 2012, le TSGG, si cher à la chancelière, était ratifié par l’assemblée nationale française….Il y a les paroles et les actes….

Depuis, d’autres menaces pèsent sur notre démocratie et notre souveraineté, sur notre économie,, notre système social et sur l’écologie. Ces dangers sont portés par le Traité Transatlantique de libre échange en l’Europe et les Etats Unis….Sous le vocable trompeur de « partenariat » les négociations débutées dans le plus grand secret il y a trois ans portent un projet hyper libéral au service exclusif du capitalisme mondial organisé.

Si officiellement ce traité (le TAFTA) vise à aboutir à une zone de libre échange qui bénéficierait à tout le monde, la réalité est tout autre.

Le libre échange autoriserait la pratique de l’élevage intensif, à utiliser les OGM, les pesticides de Monsanto par exemple, la production de viande chlorée, l’exploitation des gaz de schiste etc…Le TAFTA aurait également des conséquences sur notre modèle social et, cerise sur le gâteau pour les USA, avec la mise en place des tribunaux d’arbitrage privés, l’UE et la France seraient subordonnées et impuissantes devant les agissement des multinationales qui pourraient attaquer les Etats ou tout autre institution publique.

Avec TAFTA, l’Oncle SAM veut enfermer les européens dans un carcan qu’Hillary Clinton, en 2012, qualifiait « d’OTAN économique. »

Deux mesures fortes pourraient être prises face au dictat et aux agissements des USA et de la NSA : stopper les négociations sur TAFTA et ouvrir un grand débat public et faire se prononcer les peuple français par référendum sur le sujet….Mais pour cela, il faut avoir du courage, ce dont semble particulièrement manquer l’exécutif français.

Les révélations sur les écoutes de la NSA devrait permettre à l’Etat français de relever la tête et de montrer sa volonté de résistance, ce serait une occasion pour faire stopper les négociations sur TAFTA, négociations qui se déroulent dans le dos des peuples et ce quelque soit la dimension de leurs oreilles.

Avec les barbouzeries de la NSA, avec TAFTA, l’OTAN, le FMI…c’est le capitalisme qui avance en tissant une toile géante autour de la planète…et ce sont les démocraties qu’on asphyxie, nos mais Grecs en savent quelque chose.

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article