Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Vendredi dernier, Manuel Valls était aux côtés de Michel Vauzelle pour la signature du contrat de plan Etat-Région (2015-2020) d’un montant de 1,6 milliards d’euros (826 millions pour l’Etat et 835 millions pour la région).

Le contrat de plan devra financer les investissements relatifs à l’emploi, le développement économique, les transports, la transition énergétique et l’égalité des territoires.

Au moment où les élections régionales se profilent à l’horizon de décembre 2015, ce contrat de plan prend une tournure politique dans une région marquée par la précarité et par la pauvreté (voir plus loin).

Côté PS, le député bas alpin, Ch. Castener, rapporteur de la sinistre loi Macron, brigue la succession de l’actuel président Michel Vauzelle. Il salue en bon soldat du gouvernement social-libéral ce contrat en y voyant « un facteur exponentiel de la croissance régionale. »

Du côté des verts, EELV a soutenu ce contrat ainsi que le rapport global avec un bémol à la clef concernant la politique du rail, notamment celle de la ligne nouvelle.

Pour le groupe Front de Gauche (10 élus) des divergences sont pointées. Même s’ils approuvent le rapport global, les élus(es) FdG se sont abstenus sur trois points. Gérard Piel (PCF) et président du groupe s’en est expliqué au nom de celui-ci.

  • « Concernant les Alpes le rapport comporte de grands manques.
  • « Concernant le volet relatif aux aides aux entreprises, il est à noter que celui-ci ne correspond pas du tout à nos critères et qu’il laisse de côté l’économie sociale et solidaire. »
  • « Concernant la politique des transports, notamment en terme d’investissement, le groupe remarque que la SNCF n’a rien fait et profite néanmoins de ce contrat pour le faire supporter à la région PACA et aux collectivités. »

Pour le groupe FdG les gouvernements successifs Ayrault et Valls ont fait perdre deux ans à la région….A six mois de l’élection régionale, ce contrat de plan est marqué du sceau de l’austérité…Même si l’enveloppe du présent contrat est équivalente à la précédente, il est à noter qu’elle inclut le lourd dossier de la construction et de l’entretien des routes et qu’elle exclut la politique agricole et quasiment le volet de la culture.

Dans une région (chiffres INSEE) où le seuil de pauvreté impacte plus de 17% de la population et où le fossé se creuse entre les pauvres et les riches, une autre conception de la politique au service de l’intérêt général doit être promue et défendue. (*)

En PACA, 830 000 habitants vivent au seuil de pauvreté ou en dessous. C’est insupportable. Ce chancre dévore notre potentiel humain, économique, social et culturel. Pour le combattre et l’éradiquer il faut porter des projets à la hauteur des enjeux et des besoins régionaux et territoriaux.

C’est sur ce chemin que vont s’engager les communistes, partenaires du FdG pour rassembler le plus largement possible autour d’u pacte de gauche et pour faire émerger une vraie alternative citoyenne et de gauche.

Jean-Marie Bernardi.

(*) Seuil de pauvreté région PACA.

Bouches du Rhône : 18,1% de la population.

Alpes de Hautes Provence : 16,4%.

Var : 15,3%/

Alpes maritimes : 15,2%.

Hautes Alpes : 14,1%

Moyenne nationale : 14%.

Commenter cet article