Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

2015 vient de fermer ses portes et 2016 vient d’ouvrir les siennes. Après une année noire jalonnée par les attentats tragiques qui ont à tout jamais marqué nos cœurs et nos esprits comment ne pas nous souhaiter un peu d’amour, de bonheur, d’amitié et de fraternité ?...Comment ne pas nous souhaiter de retisser des liens humains et sociaux et de rebâtir des fondations solides pour porter un nouvel espoir et une alternative de gauche ?...

La France telle qu’elle est perçue par François Hollande ne porte pas cet espoir. Elle est malade de ne pas se battre contre la pauvreté et conte la crise d’un système économique et politique à bout de course….Alors que malgré le matraquage médiatique sur la sécurité, les priorités des Français sont l’emploi et la lutte contre l’austérité, le gouvernement ne change pas d’orientation. En proposant d’inscrire dans la constitution l’état d’urgence et la déchéance de nationalité il livre une partie de notre population à la xénophobie et au racisme qui sont les moteurs de la pire réaction et de l’extrême droite.

Cette décision du chef de l’état tourne définitivement le dos à ses engagements notamment sur le droit de votes des étrangers ainsi que sur son discours sur l’unité de la République et sur la patrie….En agissant ainsi, non seulement F. Hollande divise les Français mais il instaure la double peine pour les binationaux. Il crée deux catégorie de citoyens en reprenant des mesures inscrites dans le programme du FN…C’est honteux et indigne de sa part.

Cerise sur le gâteau, ce petit jeu de politique politicienne consiste pour François Hollande à jouer un coup de poker menteur pour préparer un éventuel duel contre un FN présent au second tour de l’élection présidentielle de 2017….Ne restons pas inertes et silencieux devant le cynisme de telles démarches. Sur fond de crise, de chômage massif, de précarité et d’insécurité, elles permettent la remontée d’odeurs nauséabondes qui rappellent un passé que certains croyaient définitivement enterré….

« Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien et si volontiers à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté mais gagné sa servitude… » Cet extrait du « discours de la servitude volontaire » de La Béotie en 1548 est d’une actualité brûlante… Il doit nous faire réfléchir pour agir. Il doit nous inciter à nous lever pour construire ensemble un nouveau modèle de société plus humaine, plus solidaire, plus fraternelle et plus respectueuse de la planète. Bien entendu pour changer de paradigme il faut élever notre capacité de réflexion et d’action collective autour de l’intérêt commun, de la coopération et de la paix entre les peuples.

Ainsi, ensemble nous pourrons sortir du brouillard pour mettre dans la lumière un rassemblement actif, visible, lisible et cohérent sans nous laisser conduire par une « élite » servant ses propres intérêts à travers ceux du capital…Une «élite » qui veut nous montrer un chemin à prendre mais un chemin qui n’est pas le notre.

Au contraire, au seuil de cette nouvelle année, relevons le défi, sortons de cette influence pour construire des synergies entre les mouvements sociaux, syndicaux, associatifs, citoyens et politiques. En paraphrasant Jean Jaurès je dirais qu’il faut établir une humanité durable, libre et pensante…une humanité avec un cœur et une volonté pour révolutionner le monde. C’est cette volonté qui anime tous les communistes pour rassembler tout un peuple, tous les peuples dans leur diversité d’origine, prolétarienne ou intellectuelle… Au seuil de cette nouvelle année, Il y a du travail mais rien n’est impossible pour éviter la sempiternelle porte à droite.

Notre futur dépendra de notre implication à le construire, encore une fois bonne année 2016.

Jean-Marie Bernardi.

Commenter cet article