Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

La réforme du code du travail : un retour vers le passé !!!

Alors que notre pays est malade du chômage de masse, la réforme du code du travail portée par la ministre Myriam El Khomri est un retour total vers le passé. Elle fait allégeance aux désirs du Medef et de son chef Gattaz qui jubile comme jamais il ne lui aura été permis de le faire..

Créer des emplois ?…que nenni : c’est une idée de gauche…Licencier et permettre d’accroître la précarité en toute impunité ?...ça OUI : c’est une idée de droite.

Donner plus de droits aux salariés et à leurs représentants dans le cadre de la justice prud’homale ?...que nenni c’est une idée de gauche…Réduire les pouvoirs des juges dans les affaires prud’homales ?...ça OUI c’est une idée de droite.

Garantir et développer le droit et le pouvoir syndical ?...que nenni : c’est encore une idée de gauche…Permettre un référendum si les délégués syndicaux représentant les syndicats majoritaires refusent de signer une proposition d’accord ?...ça OUI c’est une idée de droite.

Réduire le temps du travail pour créer des emplois grâce aux gains dégagés par la productivité ?...que nenni c’est une idée de gauche…Augmenter ce même temps en tuant les 35 heures et à coups de flexibilité accrue ?...ça OUI, c’est une idée de droite.

Relancer l’économie publique pour l’investissement ?....que nenni : c’est une idée de gauche…Réduire les dotations aux collectivités ?...ça OUI : c’est une idée de droite.

Revoir et réorienter les milliards du CICE ?...quelle horreur : c’est encore une idée de gauche.

Ainsi va la politique sous le gouvernement de Valls et de ses ministres aux ordres. Gattaz et ses amis doivent être aux anges car jamais de telles mesures ultra libérales n’avaient été proposées par un gouvernement. La politique menée par F. Hollande- M Valls et E Macron est mortifère pour les conquis sociaux arrachés de haute lutte. La purge ainsi décidée est insupportable et la limitation des indemnités de chômage aggraveront encore plus la situation faite aux salariés en perte d’emploi. Le fossé se creuse de plus en plus entre les riches et les pauvres, entre les tenants du capital et les salariés.

La liste des ravages qui seront induits par la réforme du code du travail ne s’arrête pas là. Il faut y ajouter l’augmentation des horaires hebdomadaires, les heures supplémentaire sous payées, les mesures concernant les apprentis et bien d’autre chose encore…

Cerise sur le gâteau : Valls est certainement prêt à dégainer le gros calibre du 49.3 si le Parlement ne validait pas la loi.

Face à ce retour vers le passé sans précédent qui nous renvoie au début du XXième siècle les mobilisations syndicales, salariales, citoyennes et politiques s’imposent. D’autres perspectives porteuses d’espoir et de justice sociale doivent être défendues. Les salariés doivent pouvoir bénéficier d’une sécurité professionnelle tout au long de leur vie active. C’est urgent pour le salariat, c’est urgent pour les jeunes et nos enfants.

C’est urgent pour préparer 2017 et pour construire collectivement une alternative à ce jeu de massacre social, à ce monde capitaliste où l’argent et le profit sont rois.

Après je crains qu’il ne soit trop tard et il ne servira à rien de dire: « la droite est de retour car depuis 2012 avec F.Hollande et ses amis elle n’est jamais partie.

Ensemble nous sommes une force, ne l’oublions jamais car le patronat le sait lui et le craint aussi. N’attendons l’homme providentiel, prenons collectivement et activement notre avenir en main.

Jean-Marie Bernardi.

Commenter cet article