Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Le Luc : Conseil municipal exceptionnel le 24 mars 2016
Suite à la démission de la maire FN Patricia Zirilli le Conseil municipal du Luc élira le nouveau maire le 24 mars 2016... Mais attention, au FN c'est comme sur les rails : un danger peut en cacher un autre, notamment si comme prévu c'est M. Verrele qui est promu à la fonction de maire.
Que vont faire les actuels élus de l'opposition qui ont les clefs en mains pour provoquer une nouvelle élection afin de tourner la page de cet épisode malheureux pour Le Luc et ses administrés(es) ?...
Que les Lucois attachés à leur démocratie locale bafouée depuis deux ans se déplacent nombreux à la salle Jean-Louis Dieu pour assister à ce " non événement " afin de se faire une idée de la pratique de la vie publique façon extrême droite.
Alors au 24 mars 18h00 pour ceux qui le désirent rassemblons nous pour démasquer le FN et préparer une alternative humaine, citoyenne et durable pour notre ville.
Jean-Marie Bernardi.

ex tête de liste de "Agir Ensemble pour Le Luc."

Source Var Matin : " La séance de ce conseil municipal aura lieu à 18 heures, exceptionnellement à l'espace culturel Jean-Louis Dieux.

La population est évidemment, comme à chaque séance, la bienvenue, d'autant que ce rendez-vous pourrait s'annoncer animé.

Sauf coup de théâtre, c'est l'actuel premier adjoint Pascal Verrelle, plébiscité par ses colistiers pour occuper ce poste lors d'une réunion interne la semaine dernière, qui devrait succéder à Patricia Zirilli, un an après sa prise de fonction.

La population guettera les prises de position des différents conseillers de la majorité, afin de voir si le nouveau coup de théâtre survenu avec la démission de Patricia Zirilli du fauteuil de maire (qui reste à ce jour officiellement conseillère municipale) provoquera de nouvelles démissions.

L'attitude de l'opposition sera elle aussi scrutée. Si les deux groupes d'opposition démissionnaient en bloc, suivis par au moins un membre de la majorité, la vacance au sein du conseil municipal atteindrait alors plus d'un tiers de ses membres, et les conditions d'un retour aux urnes de la population seraient alors réunies.

Une issue que certains Lucois appellent de leurs voeux afin de clarifier pour de bon une situation politique communale qui a beaucoup évolué depuis les dernières élections municipales de 2014."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article