Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Le bureau du Sénat au service de l'opacité de la finance.

Article paru dans je journal l'Humanité de ce jour et signé par Aurélien Soucheyre.

Société Générale : Le Sénat refuse de saisir la justice au sujet de Frédéric Ouéda.

Le bureau du Sénat a refusé de saisir la justice au sujet des propos de Frédéric Ouéda. Celui qui était le PDG de la Société Générale en 2012 avait déclaré, sous serment et devant une commission d'enquête sénatoriale sur l'évasion des capitaux, que la banque française avait fermé toutes ses officines et n'exerçait plus aucune activité dans le paradis fiscal panaméen. Le scandale des Panamas Papers, dévoilé en avril dernier, a révélé que la Société Générale avait au moins 979 sociétés offshore au Panama, dont certaines encore actives.

Les sénateurs communistes, soutenus par d'autres parlementaires de gauche, avaient alors réclamé des poursuites judiciaires pour " faux témoignage " contre Frédéric Ouéda.

Le bureau du Sénat en a décidé autrement. " Nous refusons une justice à deux vitesses. Cette décision du bureau du Sénat est un choix politique, un choix de classe, qui marquera l'histoire de cette institution " ont déclaré les sénateurs communistes;

Une fois de plus la majorité de droite et au delà protège les activité financières y compris frauduleuses. Les lecteurs de ce blog et notamment ceux qui partagent nos valeurs de gauche et note éthique apprécieront. (NDLR)

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article