Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Après ce premier tour d'élection présidentielle la France est coupée en quatre. Le second tour opposera la candidate de l’extrême-droite populiste et xénophobe, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, candidat désigné des milieux financiers pour amplifier les politiques ultra-libérales dont notre pays souffre depuis 30 ans.

En tant que candidat aux législatives dans la 4ième circonscription du Var j’appelle les citoyens et les électeurs de gauche à faire barrage au FN car il représente un véritable danger pour notre pays et pour notre démocratie.

Je les appelle à s’engager dans la bataille des législatives car nous aurons besoin de faire entrer dans l'hémicycle de nombreux députés qui seront les porte voix du peuple et du monde du travail.

A l’issue du premier tour, le Parti communiste a dénoncé « une situation extrêmement grave pour notre pays car Marine Le Pen veut un monde dangereux où toutes les aventures guerrières deviendraient possibles, où toutes les rivalités nationalistes seraient encouragées.» Soyons conscients des immenses batailles à venir et des responsabilités qui nous incombent. Ne laissons pas le bateau France s’échouer sur les récifs de l’extrême droite.

Le 7 mai, lors du second tour de l'élection présidentielle, barrons la route à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la Paix.

Ceci ne constituera pas à faire un chèque en blanc à Macron car nous l’avons déjà combattu dans l’hémicycle et dans la rue. Il est et restera un adversaire de classe. Son projet politique est mortifère pour notre pays et pourrait constituer une marche supplémentaire pour le FN d’ici 5 ans.

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon, soutenu par le PCF, est dû à l’engagement de tous les militants communistes, du Front de Gauche, des citoyens et des militants de la France insoumise. Cette campagne lève un espoir nouveau pour l'avenir, pour réinventer et rassembler la gauche nouvelle, pour déverrouiller le système politique et la démocratie.

C’est aussi vrai dans le Var avec des résultats quasiment jamais atteints. La leçon essentielle de cette campagne est qu’il est urgent de continuer à emprunter de nouveaux chemins convergents pour une véritable démocratie citoyenne, pour construire une nouvelle République sociale, écologique, solidaire, respectueuse de la diversité et des attentes populaires et du monde du travail.

Cette quête et cette lutte ne datent pas d’aujourd’hui, mais elles prennent un nouveau et bel élan. Elles se prolongeront lors des élections législatives où le PCF compte faire élire des députés qui résisteront à la droite et à l’extrême-droite, qui s’opposeront avec pugnacité aux députés « macronistes » et leurs lois anti-sociales. Des députés porteurs de résistance et d'espoir face aux appétits de la finance et contre la haine et les divisions entretenues par le F.N. »

Antonio Gramsci disait : « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. » Alors, ensemble, soyons responsables, vigilants, offensifs et rallumons les étoiles.

 

Jean-Marie Bernardi

Candidat 4ième circonscription du Var.

Commenter cet article