Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Le billet de Félicie Villegas.


La tragédie migratoire qui se déroule à nos portes résulte de la barbarie libérale mondialisée qu’en tant que communistes nous dénonçons et combattons.
Dans le Var, en réponse à des manifestations de haine xénophobe et de rejet la solidarité a pris corps et s’est organisée. Ainsi dès octobre 2016 des citoyens, des associations, des organisations syndicales et politiques ont répondu par la fraternité. Ensemble ils ont créé un collectif de lutte et d’entraide : « le Collectif Migrants 83. »
Le PCF Var en fait partie, j’y représente la fédération et plusieurs de nos militants y sont très actifs. 
Le collectif informe la population pour lui permettre une meilleure compréhension des mouvements migratoires et une prise de conscience en termes de responsabilité et de nos devoirs d’êtres humains.
Le collectif cible les manquements (nombreux) des services de l’Etat et des élus locaux dont il interpelle et rencontre les représentants.
Il soutient les solidaires de la Roya par une présence régulière au TGI de Nice et à la Cour d’appel d’Aix en Provence.
Plus concrètement il accompagne les Migrants dans leurs démarches administratives, juridiques. Il propose des cours de Français et agit en matière d’hébergement.
Pour cet hiver, un projet d’accueil a été mis en place depuis deux mois. Pour des sommes raisonnables le CCAS d’EDF loue des locaux où nous accueillons pour la nuit une quinzaine de migrants qui ont déposé leur demande d’asile. Sans cette solution d’hébergement ils seraient encore plus démunis et dormiraient tous à la rue.
Alors, chers camarades, la Fédération varoise du PCF vous propose d’apporter un soutien financier solidairement à cette action et aux autres, telles les actions juridiques pour lesquelles il faut payer les avocats même si les sommes sont mesurées. Si vous le pouvez et si vous le souhaitez : vos dons, même très modestes viendront compléter les sommes déjà récoltées grâce à plusieurs initiatives solidaires : tombolas, ventes de tableaux par des artistes solidaires comme nos camarades Denis Gerner ou Chantal Urquiza, comme la collecte de la section PCF de la Garde ou de sommes versées par EELV….
Nos démarches ne relèvent pas de la charité et ne reflètent pas que de la compassion…Elles sont éminemment politiques. Elles viennent en réponse à tous ceux qui veulent utiliser les migrants à des fins politiciennes. Elles s’élèvent contre ceux qui veulent instiller dans la tête de nos concitoyens la peur viscérale en faisant planer des pseudos dangers de chômage accru, de vol, de viol, de terrorisme, de risques majeurs pour l’économie locale. Autant de maux et de fléaux dont seraient rendus responsables ces pauvres migrants. La lettre du maire FN du Luc en Provence au préfet du Var (publiée sur son site facebook et sur la page facebook de la municipalité) en dit long sur son incompétence et sur la façon dont il traite le sujet nonobstant la loi française et les règles européennes.
Pour le PCF 83 et pour la communiste que je suis ces migrants, ces êtres humains sont « les damnés de la terre »…Pour Ibrahim, Bilal, Youla, Mohamed, Ali et les autres que je vois au centre d’hébergement…pour tous ceux qui souffrent dans les camps en Lybie ou ailleurs et pour tous ceux qui gisent au fond de la Méditerranée nous nous devons d’agir encore plus pour en finir avec cette tragédie alors que dans le même temps le capital et ses tenants s’enrichissent sur notre planète.
Ensemble tendons la main dans un grand élan d’humanité, de solidarité et de fraternité. Ensemble menons ce juste combat qui passe aussi par vos dons pour aider nos frères et le collectif à les accompagner vers une vie digne et meilleure.
Dons à adresser à la fédération ADF PCF 83 qui fera un chèque global au collectif migrant 83.

Des actions de solidarité sont programmées courant décembre : le 16 à Menton (en PJ) et le 18 à Toulon à partir de 18 h place de la Liberté cercle du silence à l’occasion de la journée internationale des migrants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article