Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

CRS.jpg Après avoir été expulsés une solution pérène doit être trouvée pour les gens du voyage en respectan leur mode de vie.

 

 

 

Marie Christine Vergiat députée européenne front de gauche était comme vous le savez dans le var mercredi 27 février. Elle a rencontré les gens du voyage sédentarisés sur le site de BABOU ou ils sont actuellement  installés et ensuite une entrevue en préfecture à eu lieu.

 

Sur le site, la présence de Alain BOLLA c.r paca, de Philippe CHESNEAU c.r paca, de Luc Leandri c.r paca , de Monique THOMAS conseillère municipale pcf/front de gauche de la garde, de Christine SAMPERE adjointe pcf/ front de gauche de la Seyne sur mer, des associations comme la LDH, RESF, la fondation abbé pierre, la CNL, de militants communistes et du parti de gauche, montre que la solidarité est en train de prendre de la dimension !

 

En préfecture, Marie Christine Vergiat a été reçue avec une délégation des élus et des gens du voyage par la directrice de cabinet du préfet. Cela a été une fin de non recevoir ! (Dans un mépris total des élus(es) et des gens du voyage, NDLR).

Si la délégation a avancé ses arguments et à mis en avant la situation dramatique créée par les pouvoirs publics, la représentante du préfet s'est bornée à nous indiquer que tout avait déjà dit sur la question !....

 

Les responsabilités de TPM et de la préfecture sont grandes mais à ce jour les conditions d'un rapport de force politique favorable ne sont pas encore réunies. Le combat pour le respect des droits de chacun et pour la dignité nous appelle à travailler encore plus sur les solidarités et les intérêts  convergents de l'ensemble de la population quel que soient les particularités qui peuvent exister et qui sont de véritables sources de richesses.

 

L'ensemble des participants a décidé avec les gens du voyage de proposer un nouveau rassemblement qui aura lieu lundi soir à partir de 17 h 30 devant le palais de justice de Toulon  Ce sera la veille du délibéré du tribunal sur une nouvelle possible expulsion.

 

Il est évident que nous avons à mobiliser fortement pour lundi soir pour continuer à peser afin qu'une solution pérenne soit trouvée par la puissance publique car c'est de sa responsabilité!

 

Marie Christine Vergiat va interpeller par écrit le préfet et les membres du gouvernement signataires de la circulaire de 2012 qui donne les consignes nécessaires aux préfets pour traiter ces situations dans l'intérêt des intéressés mais surtout pas sans eux.

 

Après l'expulsion de la Chaberte une situation nouvelle de grande précarité a été créée par les pouvoirs publics. Les familles ne pouvant plus élire domicile quelque part, les conséquences sur leurs droits sociaux seront immédiates, le CCAS de La Garde a déjà indiqué à certaines familles qu'elles ne relevaient plus de leur centre social !

Le risque de déscolarisation des enfants est grand, sans compter les risques sanitaires !

 

C'est une situation intolérable, inhumaine engendrée par les démarches de TPM et de la préfecture.

 

La solution ne peut venir que de la mise en œuvre, de politiques publiques solidaires pour une cohésion sociale renforcée dans une volonté affirmée de répondre aux besoins de ces populations, redonnant  ainsi aux valeurs de la républiques leurs lettres de noblesses.

 

Lundi 4 Mars 17h 30 palais de justice Toulon : Soyons nombreuses et nombreux.

 

PS : en marge de cet événement humain, le contrat de développement critiqué par le FdG et EELV ( qui se sont abstenus à la région ) a eu le soutien de Robert Alfonsi (PS) qui vient de voter avec l’UMP et qui s’est félicité de l’efficacité de TPM ( Falco appréciera ). Par contre le même Robert Alfonsi ne dit mot sur l’absence d’aires d’accueil pour les gens du voyage sédentarisés, alors que le contrat de développement traite du logement, des aménagements urbains etc…les concernés apprécieront ce mutisme de l’édile PS.

 

Commenter cet article