Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

 

J-M-B-copie-9.jpgLa chasse aux économies budgétaires est ouverte et la culture est un gibier de choix avec 2 à 3% de réduction.

En plus, l’Etat semble vouloir refiler la patate chaude aux collectivités territoriales via la loi de décentralisation en leur demandant de faire mieux avec moins.

Les DRAC ( Direction Régionale de l’Action Culturelle ) pourraient être supprimées et l’appel au bénévolat primer sur toute autre forme de gouvernance culturelle.

Comme dans tous les domaines, imposer l’austérité n’est pas la solution mais le problème. Ne pas investir dans la culture, dans l’école est antinomique au pari sur l’avenir et notamment l’avenir des jeunes.

Ce qui n’éveille rien, ne suscite rien ne permet rien car la culture nourrit la connaissance, le partage et le vivre ensemble. Elle permet aussi de respecter les différences et de s’en enrichir mutuellement.

Elle est aussi un vecteur d’intervention citoyenne incontournable et sans elle tout se meurt jusqu’au cœur de nos villes et de nos campagnes.

 Avec cette réduction drastique nous sommes loin des déclarations du candidat François Hollande qui voulait sanctuariser le budget de la culture….Chacun appréciera.

 Avec un budget amputé de 2% ( 148 millions d’euros ) les sommes allouées au domaine culturel sont désormais inférieures ou égales à celles qui l’étaient en 1981….Un recul de 33 ans !!....

 Vous avez dit exception culturelle ?...Et tout ceci n’est malheureusement qu’un élément du puzzle au milieu des 50 milliards d’euros que le gouvernement veut économiser en 3 ans pour financer le « Pacte de Responsabilité » cher au Medef.

 Quels seront les services publics qui devront supporter ces coupes sombres ?....Combien risqueront de disparaître en étant remplacer par le secteur privé aux aguets ?....Quels sont celles et ceux qui en supporteront les conséquences directes ?....Les réponses sont dans les questions et je vous laisse y réfléchir.

 Mais ce dont je suis certain : c’est que sans l’apport culturel tout au long de la vie nos rêves citoyens pour un monde meilleur auront du mal à devenir réalité.

 Jean-Marie Bernardi.   

Commenter cet article