Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

2397666460[1]

 

r-union-publique-pr-sidentielle-Cogolin-005-copie-1.jpgDe partout en France, des centaines d’assemblées citoyennes s’organisent à l’initiative du Front de Gauche, des ses partenaires, de ses candidats(es) aux élections législatives 2012.

 

Le Var ne déroge pas à la règle et dans la 4ième circonscription c’est bien parti aussi.

Après la réunion du Luc, les distributions de tracts ur les marché de Besse et de Cogolin, c’est à la Bastide Pisan que les deux candidats du Front de Gauche : Jean-Marie Bernardi ( PCF ) et Isabel Perez ( mouvement social ) ont répondu aux nombreuses questions posées par une trentaine de participants lors d’un débat qui fut riche, intense et animé.

 

Le décor fut vite dressé et il ne fallut pas longtemps pour rentrer dans le vif du sujet : « la crise qui n’est pas la nôtre, mais celle d’un système capitaliste » qui pèse sur des millions de nos concitoyens pour imposer des mesures antisociales drastiques afin de pouvoir dégager toujours plus de profits pour les très grandes entreprises et le monde de la spéculation et de la finance.

 

A ce sujet, Jean-Marie Bernardi pointait les entreprises du CAC 40 qui au titre de l’année 2011 viennent d’afficher un bénéfice de 86 milliards d’euros ainsi que leur volonté d’en distribuer près de 50% à leurs actionnaires ( 37,5 milliards de dividendes ).

Dans le trio de tête on retrouve Total ( 5 milliards redistribués ), France Télécom ( 3,7 milliards de redistribués, véritable invitation à l’égard des actionnaires pour ne pas se suicider…), et Sanofi ( plus de 3 milliards de redistribués ).

Décidemment,  la crise n’est pas la même pour tout le monde suivant que l’on soit démuni ou très riches.

 

r-union-publique-pr-sidentielle-Cogolin-007.jpg

 

Nous sommes très loin des promesse faites au peuple par la Président candidat Sarkozy lorsqu’il fustigeait les grands patrons, lorsqu’il s’engageait à offrir un toit à tout le monde et à éradiquer la misère.

En fait, il a berné le peuple et n’a appliqué que sa propre politique de droite en déroulant le tapis rouge à ses amis de la finance et de l’argent roi.

 

Dans le Var, ses députés tous UMP n’ont fait que servir cette politique au service des puissants et il est grand temps de les sortir de leur fauteuil à l’Assemblée nationale où ils ont voté toutes les lois du système Sarkozy !!...

 

Cet affrontement de classe sociale sans précédent est au cœur de la campagne présidentielle et législative de 2012.

Les candidats du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle et ceux et celles aux législatives sont prêts à le porter très haut pour que le Peuple se mêle de son avenir. Pour qu’il  décide avec le Front de Gauche, seul garant aujourd’hui des valeurs de la gauche, des choix a faire pour répondre aux aspirations qui préoccupent nos concitoyens, le monde du travail et la jeunesse de notre pays.

Pour le Front de Gauche et ses candidats(es) les priorités reposent sur les salires, le pouvoir d’achat, le logement, l’emploi, les services publics, la santé et la maitrise publique du secteur financier, énergétique et industriel.

 

Les luttes sociales qui se développent doivent trouver un prolongement dans la bataille électorale pour propulser le Front de Gauche à un niveau très haut, ce qui lui permettra d’envoyer des dizaines de députés(es) en prise directe avec les préoccupations des plus démunis, du monde du travail et des retraités.

La victoire passera par les droits et le pouvoir de décision des salariés qui doivant être développés précisait Jean-Maire Bernardi.

Le « battre Sarkozy » n’est pas une fin en soi. Il faut agir concrètement à gauche pour en finir durablement avec cette droite revancharde, anti sociale et cette extrême droite qui fait son lit sur la misère et la souffrance sociale sans apporter de solution. Une extrême droite qui en fait est l’ultime rempart du capitalisme comme le démontre toujours l’histoire du mouvement social, ouvrier et politique. Ne nous y trompons pas.

 

Les deux candidats du Front de Gauche de la 4ième circonscription varoise ont dénoncé également le projet de « TVA sociale » sur trois de ses aspects pervers :

 

-          Il vise à baisser le coût du travail en répondant à une revendication du Medef et de sa patronne madame Parisot.

-          Il va impacter directement les prix à la consommation en imposant injustement les plus pauvres ( 3% du budget pour les familles aisées contre 8 à 9% pour les plus démunies ).

-          Il va ouvrir encore plus grande la porte pour accélérer la privatisation de la Sécurité Sociale, institution créée en octobre 1945 par le ministre communiste du CNR Ambroise Croizat.

 

Quand sait que le frère du Président candidat est PDG du groupe d’assurance privée Malakoff-Médéric on comprend quels intérêts sert la politique de Sarkozy et des députés à son service.

 

r-union-publique-pr-sidentielle-Cogolin-008.jpg

 

Au niveau de la 4ième circonscription, les candidats du Front de Gauche ont fait part de leur priorités :

 

-          Défense de l’hôpital de proximité.

-          Abrogation des permis d’exploration ou d’extraction des gaz de schistes ( permis dit de Brignoles dans le Var ).

-          Réalisation du PNR ( Parc Naturel Régional ) de la plaine et du massif de Maures.

-          Développement des logements sociaux et respect de la loi dans toutes les municipalités.

-          Mise en conformité de l’accessibilité des bâtiments pour les personnes en situation de handicap.

-          Développement des transports en commun et notamment ferroviaires pour répondre aux besoins des populations et aux exigences du Grenelle de l’environnement.

-          Arrêt du projet d’agrandissement de l’aérodrome de la Môle.

-          Respect de notre patrimoine agricole et forestier.

 

Au terme de l’assemblée, vers 20h30 une galette républicaine était partagée pour un moment de détente et de convivialité qui prolongeait le fil rouge tracé par les candidats en compagnie de Pierre Daspre ( section PCF du Golfe de St Tropez ) : offrir au Var des députés(es) au contact des citoyens, au service des intérêts généraux pour en finir avec ceux qui y on fait un temps trop long sans apporter de réponses aux difficultés quotidiennes des varois.

 

Dans le Var en 2012, comme ailleurs, l’UMP ça suffit !!...Place au peuple.

Ensemble, sereinement, fraternellement avançons pour créer la dynamique dont la gauche a besoin.

Cette dynamique pourrait être celle que nous avons connue avec la victoire du NON au TCE en 2005.

Ensemble avançons, conjuguons nos forces et nous pourrons alors soulever des montagnes et couler les fondations d’une société de partage, des solidarité…C’es tout ce propose le programme du Front de Gauche : «  l’Humain d’abord ».

 

Jean-Marie Bernardi et Isabel Perez candidats de la 4ième circonscription du Var. 

 

Commenter cet article