Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

_culture-en-danger-1-.jpgDans le domaine culturel, l’exécutif départemental, c’est à dire le Conseil Général doit être le partenaire et le moteur de l’activité culturelle.

 

Mais qu’en est-il dans le Var et son Conseil Général dont le président Horace Lanfranchi représente la majorité UMP ?...

 

Il semblerait que pour l’institution varoise le mot culture rime avec confiture tant elle est de plus en plus absente dans ce domaine…

Pour eux comme le soulignait Françoise Sagan : «  la culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. »

 

En d’autres temps de nuits et brouillards, le sinistre J. Goebbels ne déclarait-il pas « Quand j’entends le mot culture, je sors mon pistolet …»

 

Qu’en pense l’extrême droite qui se situe en permanence dans la négation culturelle ?..

 

Pour ma part je préfère la citation d’Octavio Paz qui partagea l’amitié avec Pablo Neruda et Louis Aragon : « Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. A l'inverse, c'est de l'isolement que meurent les civilisations. »

 

Ou bien comment oublier qu’en son temps, Thiers disait aussi : « Une classe ouvrière et un peuple cultivés représentent un danger… » La suite on la connaît avec les versaillais, il assassina les communards et avec eux l’espoir démocratique et émancipateur.

 

Aujourd’hui, en ces temps d’austérité et de finances moroses pour les collectivités territoriales, la culture est totalement exposée aux coupes sombres pour raisons budgétaires, mais aussi idéologiques…

 

Le Conseil Général du Var peu enclin d’ordinaire à promouvoir la culture, profite de la crise du système auquel il participe pour sortir la calculette et réduire les subventions sans piper mots sur la RGPP ( Révision Générale des Politiques Publiques ) qui conduit les institutions locales droit dans le mur !!

Horace Lanfranchi et sa « clique » UMP se cachent derrière un discours démagogique pour faire de la culture une variable d’ajustement comptable de leur désastreuse politique départementale étranglée par les choix nationaux de leurs propres amis UMP.

Au moment, par exemple où l’Etat s’attaque aux intermittents du spectacle en enterrant leur statut, dans l’hémicycle varois, l’UMP applaudit à tout rompre !!...

 

Le citoyen doit le savoir pour condamner cette attitude et cette politique rétrograde dès le 20 mars 2011 !!

 

Combien de théâtres, de troupes, de metteurs en scène sont écartés en seule forme de remerciements pour leurs services rendus à l’activité culturelle.

Ajuster, économiser, supprimer, raboter, étrangler sont les verbes favoris conjugués au PRESENT et au FUTUR par le Conseil Général du Var et sa majorité UMP…Attention Danger !!

Pour sûr, ce serait pire encore avec de élus FN qui vomissent naturellement le fait culturel !!

 

L’ADIAM a été liquidée par le Conseil Général du Var alors que son efficience était reconnue, notamment dans le domaine de la danse et de la musique…

 

Tout ce gâchis culturel orchestré par Max Piselli maire UMP de Draguignan présidant la commission culturelle du Conseil Général et par son ami Hubert Falco qui a refusé la participation de TMP à Marseille 2013 capitale européenne de la culture….est inacceptable !!

 

Ainsi va la vie dans ce Var UMP qui préfère les effets de communications aux actions de fond structurantes d’une véritable politique culturelle.

 

En fait, cette droite varoise préfère une campagne électorale sur papier glacé taisant et cachant son appartenance UMP !!...Aurait-elle peur que cela lui porte tort ?...Ne lui en déplaise, les électeurs ne sont pas dupes !!

En fait elle essaie de se cacher derrière une glace sans tain pour épier toute la misère humaine, sociale, culturelle et économique qu’elle ne cesse de semer.

 

Le budget culturel fond comme neige au soleil avec des reculs de 30% dans certains secteurs, ce qui fait dire à Alain Bolla secrétaire de la Fédération varoise PCF et élu régional PCF / Front de Gauche PACA : « Toute mise en œuvre de la politique régressive de la droite vise en premier lieu la culture, le sport et les associations. »

 

Si « La culture nouvelle commence là où le travailleur et le travail sont traités avec respect. » comme le disait Maxime Gorki, il nous faut absolument réagir.

 

Pour arrêter l’hémorragie droitière destructrice du tissu culturel, social, associatif etc…une seule arme, une seule solution : le 20 mars un vote massif pour les candidats(es) Front de Gauche présentés(es) par le PCF et le PG

 

C’est le seul vote possible pour redonner de l’espoir, pour faire de la politique autrement et pour une réelle alternative à la droite, mais aussi pour botter les fesses à la démagogie de l’extrême droite et du clan Le Pen qui n’a rien de social, de culturel ou d’humaniste !!...

 

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard. 15/03/2011 07:45


Il est grand temps que les gens se mobilisent autour de vos valeurs et de vos propositions qui répondent à leurs besoins. Sans cette gauche que vous représentez rien n'avancera. Bonne chance.


Jean-Marie Bernardi. 15/03/2011 07:49



Merci pour ce commentaire encourageant. Nous avons fait campagne pour rassembler comme l'ont fait tous les candidats du Front de Gauche. Néanmoins, le handicap est grand avec des média qui ont
étouffé l'évènement  cantonale et qui ne donnent la parole qu'à la droite ou à la social démocratie représentée par le PS. Alors si un vrai sursaut à gauche se produit, ce sera
bénéfique pour les populations et aussi pour toute la gauche. Bonne journée.