Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

mairie-le-luc.jpg 

 

Depuis plus de dix ans maintenant les populations subissent des politiques d’austérité, de fermetures d’entreprises, des aggravations des conditions de vie et de travail.

Depuis 2012 la politique menée par le présent gouvernement prolonge celle menée précédemment  par la droite UMP-UDI-Modem.

 

Les renoncements gouvernementaux actuels à s’attaquer aux cause profondes de la crise et au pouvoir de la finance deviennent insupportables.

Si on peut concevoir, pour les raisons que tous connaissent, une telle politique de la part de la droite, comment pourrions nous l’accepter de la part d’un gouvernement élu par le peuple de gauche ?...

En agissant ainsi, ce gouvernement bafoue les valeurs de la gauche, il entraîne les couches populaires et du monde du travail dans l’impasse et dans la défiance !!...En attestent toutes les élections partielles gagnées par la droite et par l’extrême droite comme à Brignoles récemment.

 

En agissant comme il le fait, le gouvernement Hollande-Ayrault met la gauche en danger, il malmène les valeurs  de justice, d’égalité et de fraternité. Il oublie que ses valeurs sont toujours inscrites aux frontons de toutes nos écoles communales !!...Faudra t-il les effacer bientôt ?...

 

Jusqu’où va aller cette logique infernale qui préfère satisfaire les souhaits du Medef, ceux des marchés et de la finance plutôt que de répondre aux besoins et aux revendications de celles et ceux qui souffrent au quotidien ?...

 

Si la volonté était de voir le retour de la droite ou pire encore, on ne s’y prendrait pas mieux…Les médias l’ont bien compris…Ils entrent dans cette danse infernale et dangereuse en banalisant le FN, comme si leur but était de renvoyer vers lui tous ceux qui douteraient ou qui voudraient en finir avec un bipartisme ( libéralisme- social libéralisme ) à bout de souffle et à bout d’arguments.

 

Pourtant une autre voie existe, mais elle est occultée complètement. Sa parole est bâillonnée et sa présence est interdite dans les médias et l’audio visuel public.

Cette voie, c’est celle proposée par le Front de Gauche et toutes les organisations qui le composent .

Malgré sa quasi invisibilité médiatique, le Front de Gauhce est crédité de 13% de voix ou plus pour les prochaines échéances électorales…Imaginons un instant ce qu’il pourrait représenter si la liberté d’expression lui était donné équitablement comme cela est fait pour d’autres organisations politiques ( UMP, PS, FN…)

 

Le Front de gauche a été créé, comme je le l’expliquais, l’autre soir au Luc lors d’une réunion citoyenne pour servir le  rassemblement, pour transformer les rapports de force à gauche et pour permettre la participation citoyenne du plus grand nombre de femmes et d’hommes.

 

C’est dans cet esprit que le collectif lucois propose un rassemblement majoritaire pour porter un projet de ville construit démocratiquement et pour le faire partager par la population.

 

N’attendons pas que la politique gouvernementale qui pèse indéniablement sur les politiques locales est définitivement enterré l’espoir à gauche.

N’attendons pas que le FN fasse de notre village et du VAR un laboratoire de tous les dangers pour nos libertés, pour notre démocratie et pour la culture.

 

Nous considérons qu’il est urgent de relever le défi en tendant la main à toutes celles et ceux qui  ont voté pour le changement et qui veulent le voir germer jusque dans le cœur de nos villages dans le cadre des compétences communales et communautaires.

 

Nous en appelons à toutes les électrices et les électeurs de gauche, socialistes, Front de gauche, écologistes, progressistes, humanistes, militantes et militants associatifs et culturels à se réunir pour construire et offrir à la population une alternative durable.

Au Luc, cette force représente plus de 34% des électeurs au regard des résultats de l’élection présidentielle de 2012 ( L’UMP scorait à 28,7% et le FN à 30,8% ).

Ensemble nous pourrons faire grandir ce courant avec un projet de vie communale fédérateur et d’avenir pour tous.

 

Dans ce contexte, les élections municipales de mars prochain, mais aussi les élections européennes de mai 2014 seront des tremplins pour donner de l’air à la vie démocratique pour construire des victoires ou des points d’appuis utiles à la population.

 

Elles seront une étape du combat permanent que nous menons  contre a droite et l’extrême droite.

Elles seront une étape importante pour changer de cap au Luc où une succession de mandats de droite, de sans étiquettes ou de pseudo gauche ont conduit le village dans l’état où il se trouve actuellement.

 

Alors, renforçons le débat citoyen en démultipliant les rencontres, les initiatives, en donnant la parole aux gens, en les écoutant et en agissant avec eux et en parlant du projet et de son financement.

Rassemblons toutes les forces de gauche et de progrès des jeunes au moins jeunes, des actifs aux retraités pour construire l’espoir, pour expliquer que d’autres solutions alternatives et durable sont possibles.

 

Pour le collectif citoyen lucois.

 

Jean-Marie Bernardi et Roger Depierre.

 

Celles ou ceux qui veulent nous interpeller ou nous rejoindre peuvent le faire par la fonction « contact » de ce blog en laissant leurs cordonnées qui resteront anonymes. Nous les contacterons dans les meilleurs délais et nous les rencontrerons s’ils  le désirent.

Commenter cet article