Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

2011_11170006.JPG

 

Front de Gauche 4ième circonscription du Var : belle réunion au Luc en Provence.

 

C’est autour d’une trentaine de personnes, militants, syndicalistes, élus ou citoyens que les deux futurs candidats(es) du Front de Gauche : Jean-Maire Bernardi ( PCF ) et Isabelle Perez ( mouvement social ) ont tenu leur première réunion de campagne en liant la présidentielle aux législatives de 2012. Heureusement qu’une douzaine de personnes s’étaient excusées sinon la salle réservée aurait été trop petite…

 

Il n’y a pas eu besoin de grands discours. Après avoir présenté l’historique et les différentes composantes du Front de Gauche et lancé quelques axes de réflexion, le débat a démarré sans retard à l’allumage.

La boite de Pandore du capitalisme en crise systémique eut vite fait d’être ouverte et de déverser tous les maux qu’elle contenait et qu’elle fait subit au peuple.

 

Pêle-mêle, les témoignages, les questionnements, les analyses pertinentes étaient soumise à un débat riche et intense.

Pouvoir d’achat, salaire, emploi, retraite, logement, école, formation, santé, service public, transport, droits des salariés…etc….se sont montrés être les préoccupations prioritaires des intervenants.

 

D’autres questions concernant l’attractivité du Front de Gauche, sa capacité à rassembler face aux difficultés du pseudo vote utile, du désenchantement à l’égard du phénomène de l’abstention ou du piège populiste tendu par le discours mensonger du FN, ce sont invités au débat.

 2011_11170002.JPG

 

« Dans l’espace médiatique trop étroit qui vous est réservé ( au Front de Gauche ) ; vous êtes les seuls a oser parler de la crise d’un système, vous êtes les seuls à expliquer cette crise et ses ravages humains. Vous êtes les seuls à combattre ce système et à proposer des solutions véritablement alternatives à la droite. » indiquait un intervenant.

 

De leur côté les candidats n’ont écarté aucune question, apportant réponses et propositions. Avec leurs arguments et ceux développés dans le Programme Populaire et Partagé du Front de Gauche, ils ont décortiqué la crise du système qui oppresse le peuple de France, mais aussi ceux de l’Europe ( Grèce, Italie, Espagne ) et ceux du monde entier.

 

Ils ont fait les liens existants entre les agences notations qui sont au service exclusif de la finance.

 

-          En effet, comment accepter les dénis de démocratie qui ont conduit à nommer sans consultation des peuples  deux technocrates de la finance  ( ancien de la banque US Goldman Sach ) en Grèce et en Italie ?....

 

-          Comment accepté l’imposture de Sarkozy face au NON contre le TCE en 2005 ?...

 

-          Comment accepté une gestion de l’austérité fusse t-elle assurée par la social démocratie et le PS qui lors des primaires voulait ré enchanter le rêve et qui parle maintenant de donner du sens à la rigueur ?...

 

-          Comment accepté tant d’injustice et de saignée parmi les plus démunis alors que l’argent par milliards d’euros est aux mains de quelques uns ?....

 

-          Pourquoi ne parler que de réduction des dépenses alors que d’autres leviers économiques et financiers pourraient être actionnés pour grandir la voilure des recettes et relancer la consommation des ménages ?...

 

-          Pourquoi socialiser la dette et privatiser les profits ?...

 

Oui, les milliards existent. Encore faut-il avoir la volonté politique de les mettre au service des populations, des entreprises plutôt que de les réserver à l’autel du profit et à la spéculation improductive. Seul le partage des richesses pourra répondre durablement aux aspirations populaires et du monde du travail ;

 

Ainsi,  2h30 durant sans discontinuer les échanges furent riches et les critiques positives et constructives.

 

 

 

2011 11170001Les participants ont émis le vœu de donner suite à ces premiers échange pour développer une campagne de proximité.. Ils sont prêts à aider à l’organisation de ce type de réunions dans les villes et les villages de la circonscription, dans les quartier et les entreprises.

 

24 exemplaires du programme du Front de Gauche ( pas plus à notre disposition )

«  l’Humain d’abord »  ont été vendus ( 2 euros ) et d’autres sont en commande pour êttre proposés an porte à porte, sur les marchés et lors des réunions.

 

Nous avons semer les graines pour une campagne au plus proche des gens.

Tous ensemble nourrissons les afin qu’au premier tour de la présidentielle le 22 avril 2012, le Front de Gauche et son candidat J-L Mélechon puisse peser pour modifier le rapport de force à gauche et qu’aux législatives les électeurs envoient à l’Assemblée Nationale des femmes et des hommes issus(es) des rangs populaires, de ceux des ouvriers, des cadres et techniciens, des intellectuels etc… pour faire une authentique politique de gauche répondant aux besoins du Peuple de France et du peuple de Gauche.

 

Jean-Marie Bernardi.    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article