Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

 

Nous en avons parlé dans nos précédents articles : le Front de Gauche tisse des liens profond entre la nécessité écologique et la vie des gens, du monde du travail. Il ne fait pas de l’écologie une politique, mais l’intègre totalement à sa réflexion et à son programme politique, économique et social.

 

De nombreuses personnalités d’EELV ne se reconnaissent plus dans leur mouvement. Pour elles, l’accord législatif passé avec le PS n’est pas en adéquation avec leur réalité originelle. Il ( cet accord ) renie leur position sur le nucléaire, sur le combat social à mettre à cœur de la démarche écologique.

Pour eux, cet accord ne favorise pas un changement réel, alternatif à la droite et au libéralisme.

Safia Leddi, élue EELV en Ile de France, comme bon nombre de ses camarades, se troune vers le Front de Gauche et soutien son candidat Jean-Luc Mélechon….Le même phénomène se remarque au niveau des circonscriptions pour les législatives. Pour elle qui a créé le collectif  des insoumises : « Jean-Luc Mélenchon rend, avec le Front de Gauche, possible l’idéal d’un monde juste, le partage des richesses. » et de rajouter : « Il est en train d’impulser la construction d’une gauche sociale, laïque, féministe et écologique. »

 

Pour elle et pour d’autres que nous rencontrons aux détours des marché, des réunions, le Front de Gauche est le rassemblement qui représente les vraies valeurs de la gauche et qui recrée l’espoir.

 

L’élue va plus loin en durcissant sa critique à l’égard d’EELV : « On m’a choisie pour mon combat sur laïcité, le féminisme et  notamment dans les quartiers populaires. Or, je me rend compte qu’EELV ne fait aucun de ses domaines sa priorité…même leur discours petit bourgeois sur l’écologie n’est plus crédible. »

 

Comme beaucoup d’autres de nos camarades écologistes, Safia Leddi ira au rassemblement du 18 mars à la Bastille, véritable symbole d’un peuple en mouvement.

 

En attendant, le staff  d’Eva Joly, « renforcé » par Cohnt Bendit essaie de faire bonne figure.

Leur candidate cour-circuitée  par l’accord national PS-EELV, pour quelques sièges à l’Assemblée stagne à 1 ou 2% dans les intentions de vote. S’il avait voulu se débarrasser d’elle, le PS ne s’y serait pas mieux pris.

 

Toutes ces combine électorales sont bien éloignées de ceux qui souhaitent, qui veulent le vrai changement et quoi de plus naturel alors que de rejoindre le Front de Gauche, son candidat à la Présidentielle, ses candidats(es) aux législatives pour faire avancer la transformation sociale et écologique sur fond de révolution rouge et verte.

 

Jean-Marie Bernardi

Candidat Front de Gauche 4ème circonscription du Var.

 

Commenter cet article