Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 gaz-copie-1.jpg

Le 20 avril, une cinquantaine de personnes ont participé à la réunion publique organisée par le « collectif varois-gaz de schiste » à Cuers, consultable sur le blog  http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/

Vidéo manif Brignoles en faisant contrôle clic pur suivre le lien. http://0z.fr/f-gAB

 

D’autres collectifs du même type existent dans les Alpes maritimes, les Alpes de Haute Provence et les Bouches Du Rhône touchés également par le permis « dit de Brignoles ».

 

Plusieurs associations et partis politiques étaient représentés lors de la réunion dont : Cuers Ensemble, Cuers Oxygène, Le PCF, le PS , EE-Les Verts ainsi que les élus de l’opposition de la mairie de Cuers et la conseillère UMP du canton de Cuers.

Le Maire et son premier adjoint brillaient par leur absence même s’ils avaient eu la bonté de prêter le matériel nécessaire à la diffusion des documents et au débat…

 

Après une présentation détaillée et explicite faite par les représentants du collectif Gaz de schiste, place était laissée au débat qui fut riche et intense sous la forme de questions-réponses ou d’interventions.

 

Au nom des communsites présents, Jean-Marie Bernardi intervenait en soulignant : « la façon dont avaient été délivrés les autorisations et permis depuis le 18 janvier 2011, le manque de transparence, de démocratie, d’absence de réunion publique, de débat parlementaire, d’étude en matière de risques environnementaux et humains… » Il s’interrogeait « sur la dualité des élus UMP sur ce dossier » et de poursuivre « sur la nécessité de maintenir la pression citoyenne jusqu’à l’abrogation pure et simple des permis par le législateur.. », avant de s’interroger sur « la possibilité de motions pouvant être adoptée par le C.M de Cuers et le C.G du Var tous les deux à majorité bleue UMP » 

 

Se sentant peut-être obligée de répondre, un peu gênée, la conseillère générale, madame Baccino « reconnaissait les erreurs faites » par ses amis politiques et « notamment par Mr Borloo. » avant « d’assurer que les élus territoriaux » de son camp « avaient préparé des réponses négatives concernant le permis de Brignoles »…

Plus tard dans le débat… à l’entendre on aurait pu croire que c’était grâce à la député Josette Pons que le feu de la contestation avait été allumé à l’Assemblée nationale…Quelle modestie !!....Plus révolutionnaire que les révolutionnaire à l’’exemple de son mentor N.Sarkozty !!...Mais ceci est anecdotique.

 

Jusqu’à 20h00 environ, le débat fût riche de nombreuses interventions toutes opposées à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste.

Les signatures recueillies sur place venaient gonfler les 7000 déposées au sous-préfet lors de la manifestation de Brignoles qui s’est déroulé le 15 avril dernier.

 

Si le Préfet de région a entendu le NON           citoyen au gaz de schiste, il ne lui reste qu’une chose à faire : signifier aux sociétés françaises et américaines qui l’ont demandé le refus du permis dit de Brignoles et l’affaire pour notre région sera réglée.

 

En attendant ailleurs des permis ont été accordés…Maintenons la pression populaire jusqu’à l’abrogation.

 

Dans ce combat contre les lobbies et le capital, le PCF ne prendra que sa place, mais toute sa place.

 

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno 25/04/2011 15:35


Tant que l'abrogation des permis n'est pas prononcé et les décrets d'application parus, il faut absolument maintenir la pressions, les lobbies vont peser de tout leur poids. Le dernier mot doit
revenir à la pression populaire.