Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

PCF-FRONT-DE-GAUCHE1.jpg

 

 

La droite en rêvait, le gouvernement Valls le fait. Pour dégager 50 milliards d’économie il instaure une austérité jamais atteinte.

Jamais de telles croupières n’avaient été taillées sur le dos des salariés, des retraités, de leurs familles et sur celui des institutions de la République.

A l’horizon 2017 le gouvernement de François Hollande veut répartir la facture entre l’Etat

(18 milliards), les collectivités territoriales (11 milliards), l’assurance maladie (11 milliards) et 10 autres milliards sur d’autres dépenses sociales comme le RSA, les retraites etc….

 

En agissant ainsi, le premier ministre fait du « blairisme ». Il calque sa politique sur celle de madame Merkel et des sociaux libéraux allemands.

En faisant supporter autant d’austérité aux couches populaires et aux couches moyennes, il  nie les causes et les conséquences de la crise d’un système capitaliste à bout de souffle.

 

Alors que le pouvoir social-libéral, incarné par l’équipe Hollande, vient d’être très durement sanctionné par les urnes lors du dernier scrutin municipal, Valls préfère mettre la barre à droite plutôt que de pratiquer une politique de gauche….

En oubliant le fameux discours du Bourget, qui fut une leurre pour électeurs naïfs, Valls incarnerait-il une nouvelle, une autre droite ?....

 

Ces choix drastiques pour des millions de Français sont intolérables quand on sait que les 500 plus grandes fortunes ont vu leur patrimoine augmenté de 25% en un an !!!...Du jamais vu depuis a fin des années 90.

 

Il est urgent de faire une politique de gauche à l’échelle nationale et à l’échelle européenne. Mr Valls, c’est ce que vous ont crié des dizaines de milliers de manifestants lors de la marche du 12 avril dernier.

Il est grand temps que le peuple de gauche se mobilise pour créer un vrai rapport de force.

 

Il est grand temps que des milliers de concitoyens qui ont voté F.N ouvrent les yeux et réalisent que ce parti n’a jamais été et ne sera jamais aux côté de ceux qui triment et qui souffrent !!!...L’histoire le démontre : l’extrême droite a toujours surfé sur la misère, sur les peurs, sur celle de l’étranger, elle en fait son lit…et puis lorsqu’elle arrive au pouvoir on a vu surgir le vrai visage de la bête….et souvent c’était bien trop tard pour les libertés et la démocratie.

 

Les Français, le peuple de gauche, le monde syndical, associatif et culturel doivent se ressaisir.

Pour arrêter ces dérives droitières mortifères ils doivent saisir l’opportunité de l’élection européenne du 25 mai prochain.

Ils doivent le faire en votant massivement pour les candidats(es) du Front de Gauche pour créer les conditions d’une alternative à l’échelle de l’Europe.

Ils doivent le faire pour bouleverser l’échiquier politique français et européen.

 

Alors, les conditions de l’émergence d’une vraie gauche au service de l’humain deviendra réelle.

En répondant aux exigences citoyennes, cette gauche là entrainera par le fond toute la démagogie et les mensonges du F.N et des extrêmes droites européennes.

 

Valls mène un combat contre la justice sociale. Il frappe les plus faibles et protège les puissants…

En 2013 les grandes entreprises françaises ont versé 50 milliards de dividendes aux actionnaires…et  Valls annonce 50 milliards de pure austérité…Cherchons l’erreur !!

 

La balle est dans notre camp. Nos mobilisations politiques, citoyennes, syndicales peuvent inverser cette dérive droitière…Alors, un seul chemin possible : celui des urnes car l’abstention a toujours favorisé le libéralisme, la droite et son chien de garde, l’extrême droite.

 

 

Jean-Marie Bernardi.  

Commenter cet article