Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

pcf-aux-actes-citoyens.jpeg

 

 

La situation économique et sociale est très inquiétante. Le chômage de masse atteint des sommets inégalés depuis 1997. Il résulte des politiques menées depuis plus de dix ans.

Ne pas changer de cap conduit inéluctablement à la régression sociale et à la récession économique en France et de partout en Europe.

Aujourd’hui, dans notre pays, 8,6 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté ( 964 euros par mois ) et 25 millions d’entre eux ont vu pour la première fois depuis des années leur pourvoir d’achat reculer.

 

François Hollande et son gouvernement semblent fermer les yeux sur cette situation en restant sourds à la colère qui gronde et au mécontentement légitime qui monte.

Pourquoi avoir préféré l’option de l’austérité, celle de la satisfaction aux exigences patronales et du monde de la finance ?...Cette obstination à tourner le dos au peuple de gauche et au monde du travail salarié mène à la défiance, au repli sur soi et ce n’est pas bon.

 

Le vote bloqué sur l’ANI, escamotant le débat parlementaire, le rejet à l’Assemblée du projet de loi sur l’amnistie sociale pour les syndicalistes ( voté pourtant au Sénat ) sont autant de signaux contre-productifs lancés à l’électorat populaire et à l’électorat de gauche !!

 

Lors de la marche du 5 mai prochain, les citoyens exprimeront non seulement leur colère mais aussi leur désir de changement.

Ensuite il ne faudra pas se satisfaire de ce temps fort comme l’aura été celui du 1er mai. Il faudra faire grandir encore plus les mobilisations.

 

Le challenge que relève le Front de Gauche pour la journée du 5 mai et après consiste à transformer le désaveu de la politique Hollande-Ayrault en une grande prise de conscience pour imposer les mesures alternatives à l’austérité et pour déboucher rapidement sur l’instauration de la VIème République, où les mots démocratie, débats publics, justice sociale, nouveaux pouvoirs pour les salariés auront tout leurs sens.

 

Pour le PCF, son secrétaire national Pierre Laurent, ses responsables départementaux, ses adhérents, ses sympathisants, la marche du 5 mai ne sera pas une manifestation à la gloire de tel ou tel leader, de tel ou tel homme pour qui l’on voterait tous les 5 ans. Elle sera celle de milliers de citoyens décidés à être les véritables acteurs d’une authentique politique de gauche. Elle ne consistera pas simplement à donner un coup de balai mais elle proposera des solutions durables et écologiques.

 

Contrairement à l’expression favorite de J-L Mélenchon et son « coup de balai.. », la coordination nationale du FdG a retenu un autre mot d’ordre : « Contre l’austérité et la finance, marche citoyenne pour la VIème République. », ce que personnellement je préfère.

 

Ensuite, l’ambition du PCF est de continuer à faire grandir le rassemblement initié à gauche par le FdG pour agréger toutes les forces progressistes et humanistes désireuses de changer radicalement et durablement la société.

Si les hommes s’enrichissent intellectuellement de leurs différences, il peut en être de même entre les forces politiques qui débattent dans le respect pour construire une autre humanité en rupture avec le capitalisme..

 

C’est dans cet état d’esprit de rassemblement que le PCF vient de proposer la tenue « d’assises de la refondation sociale et démocratique » le 16 juin 2013 afin de construire les fondations d’un nouveau contrat politique. C’est urgent pour répondre aux nécessités sociales, économiques, industrielles et écologiques….La direction D’EELV et des socialistes de gauche avenir se sont déclarés favorables…seraient-ils désireux de mettre cap à gauche ?...

 

Pour réussir le changement la mobilisation citoyenne est essentielle, c’est la clef de voûte de l’édifice.

Rien n’étant immuable, il nous appartient de modifier les rapports de force à gauche. Si nous y parvenons tout alors devient possible pour faire sauter les verrous du capital.

 

Pour le PCF l’austérité n’est pas la solution, c’est le problème !!...Aujourd’hui en France les moyens existent pour répondre aux besoins des gens, pour changer de cap politique, pour briser le carcan de la finance, celui imposé par le Medef et quelques syndicats qui lui font allégeance. C’est avant tout une question de volonté politique et de respect de la parole donnée….

 

Ce n’est pas la droite et pire l’extrême droite, ultime rempart du capital qui répondront aux besoins immédiats de citoyens, des salariés, des retraités, des jeunes….

Seule une vraie politique de gauche en est capable…et alors le clan Le Pen et toute leur démagogie s’écrouleront comme un vieux château de cartes chimériques !!

 

Les Françaises et les Français ont voté majoritairement pour une rupture avec la politique de Sarkozy et de la droite, ce n’est pas pour que François Hollande et sa majorité gouvernementale ( PS-EELV-PRG ) lui emboitent le pas.

 

Il est grand temps de faire entendre au tandem Hollande-Ayrault qu’il se trompe et surtout  qu’il trompe l’électorat de gauche, bien au-delà des seuls électeurs du Front de Gauche.

 

Alors, le 5 mai marchons, marchons, le 6 semons dans nos sillons et ensuite nous ferons lever le grain pour la naissance de « l’Humain d’abord ».

 

Jean-Marie Bernardi

Ex candidat FdG 4ème circonscription du Var.        

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article