Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

LE LUC EN PROVENCE / Annulation Festival Amne’ZIK par la mairie FN du Luc en Provence

 

LE LUC EN PROVENCE / Movin’Project est une jeune association et surtout une association de jeunes, créée en 2012, qui a pour ambition et projet d’organiser des événements musicaux autour de la musique électronique dans le Var : Brignoles Plage en juillet 2012, Electro Horror Show en octobre 2012, Banquise@Brignoles en décembre 2012 …

Fort de ces expériences, nous avons organisé les 26 et 27 juillet 2013, le 1er festival Amné’Zik à Brignoles (Var) qui s’est déroulé sans problèmes et ce malgré plus de 4.500 entrées.

Désireux de trouver un espace plus en phase avec ce type d’événement, nous avons sollicité fin février le circuit du Luc en Provence et avons obtenu l’autorisation pour 3 jours début août (8, 9 et 10 août), le lieu se prêtant particulièrement à ce type de manifestation : de l’espace, de nombreuses infrastructures (camping, parking …) et surtout un certain éloignement des habitations afin d’occasionner le moins de gêne possible.

Fort de notre autorisation, nous avons ensuite contacté de nombreux DJ’s français et internationaux (voir ci-dessous l’affiche du festival) afin d’accueillir environ 4000 personnes par soir âgées entre 18 et 30 ans et nous avons monté tous les dossiers relatifs à la sécurité qui ont été acceptés par les commissions concernées.

Or, aujourd’hui, moins d’un mois avant la tenue de l’événement, le maire Front National du Luc en Provence, Monsieur De La Grange, annule l’événement, sous prétexte de “raisons invoquées par le maire” allant ainsi à l’encontre de l’avis de la Commission de Sécurité (3 juillet 2014).

A moins d’un mois du début du festival, de nombreux frais ont été engagés dans l’organisation, nous nous retrouvons donc dans une situation fâcheuse, d’autant plus que rien ne laissait présager un tel retournement de situation puisqu’il y a un mois, le maire avait validé la mise à disposition d’un bivouac concernant l’organisation du festival.

Vu la pauvreté des arguments et l’absence de réponse de Monsieur Le Maire à nos sollicitations afin d’éclaircir la situation, nous nous demandons si ce n’est pas ça la réalité de la politique du Front National, à savoir abolir les expressions artistiques alternatives et empêcher toute initiative originale à destination de la jeunesse.

Commenter cet article