Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

tour-exagonale.jpg

 

 

Les élections municipales de mars 2014 constitueront le premier scrutin national après la présidentielle et les législatives de 2012 et précéderont les élections Européennes du mois de Mai 2014

Avec la politique de renoncement du gouvernement Hollande-Ayrault à l’égard des attentes populaires et du monde du travail, le risque de démobilisation de l’électorat de gauche est réel.

Le vote sanction pourrait tomber comme un couperet avec une droite et un FN de tous les dangers aux abois, un FN qui veut faire du Var son laboratoire.

 

Dans ce contexte n’est-il pas vital de rassembler  le plus largement possible les forces citoyennes et de progrès ?...

De la plus petite commune à la plus grande, n’est-il pas urgent de constituer des listes autour de projet mettant l’humain au centre des choix politiques des exécutifs locaux ?....

 

C’est la démarche que propose le collectif citoyen Lucois avec le Front de Gauche pour le développement des services publics, de l’école, du développement économique lié à l’emploi, de la ruralité, de la culture, de la vie associative….Du décider et du vivre ensemble !!

 

Dans nos communes (par définition cellules vivantes de la démocratie), les projets doivent être construits avec les citoyens(ennes), en les écoutant, en les consultant, en les associant aux décisions prises, à la gestion et en leur donnant les moyens de contrôle de l’action communale tout au long d’un mandat.

 

Le double enjeu des municipales de 2014 sera plus que jamais celui de la démocratie et du financement, c’est à dire « faire avec les gens » et « où aller chercher l’argent pour financer les projets communaux ».

 

L’heure est donc au choix entre le (renoncement) lâcher prise et le rassemblement ambitieux.

 

-          Le premier choix porte les risques du repli sur soi, de l’abstention, du vote extrême droite sans salut et dangereux

-          Le deuxième porte les forces de la démocratie locale, de l’amélioration des conditions de vie et du vivre ensemble dans nos communes.

 

A mon avis, pour relever  ce défi un seul moyen nous est offert : le rassemblement de femmes et d’hommes de progrès réunis dans le respect mutuel sur une liste fédérant politiques, associatifs, mouvement social, mouvement culturel et citoyens pour porter un projet partagé.

 

Sans ce travail, sans cette orientation, il n’y aura pas d’alternative communale durable et comme la nature, a horreur du vide, sans notre présence il pourrait être combler par les forces du pire !!

 

Par contre là où il y aura cette volonté de proposer et de construire ensemble, il y aura un chemin pour défendre notre démocratie locale et les conditions de vie des populations.

 

Si nous avons cette volonté, je suis persuadé que la victoire sera au rendez-vous dans bon nombre de communes et pourquoi pas au Luc ?...

 

En remportant des victoires majoritaires et/ou en faisant élire des milliers de conseillers municipaux nous pourrons  agir et actionner des leviers pour faire reculer l’austérité et développer les solidarités communales et intercommunales.

 

Chers amis(es), chers(es) concitoyens(ennes) le moment n’est-il pas venu  de se réapproprier la ville, notre ville ?... de le faire en changeant de cap pour Le Luc en Provence après 24 ans de mandats ( droite, sans étiquette, pseudo gauche ) qui l’ont plongée dans l’état où elle se trouve aujourd’hui.

N’est-il pas urgent de valoriser ses atouts, de leur redonner vie ?...

Ne faut-il pas redonner du dynamisme en développant l’activité sociale, économique, environnementale, paysanne, culturelles et associative ?...En un mot : la démocratie effective, participative.

N’est-il pas urgent de redonner lumière, couleur et vie au centre du village tel que les Lucoises et les Lucois l’ont connu autrefois ?...

N’est-il pas urgent de stopper l’urbanisation galopante ?...

N’est –il pas urgent de réfléchir collectivement sur des projets structurants et durables pour notre cité et ses enfants et pour toutes ses générations ?....

 

Nous sommes nombreux à avoir mal à notre village, celui où j’ai passé mon enfance, ma jeunesse et où j’ai tissé des  liens d’amitié et  de camaraderie indéfectibles.

 

Dès à présent  nous invitons toutes les personnes animées par l’envie de progrès humains, démocratiques et sociaux à se rassembler dans le respect de la diversité et de sa richesse pour construire ensemble une alternative durable pour  Le Luc.

 

C’est dans cet état d’esprit que nous travaillons depuis 2011, c’est dans cet état d’esprit que se constitue, aujourd’hui, un collectif citoyen lucois.

Ensemble renforçons le pour contrer les ambitions de la droite et du FN, pour faire reculer les « logiques » d’austérité, les postures et les démarches personnelles et opportunistes de certains.

 

Ensemble soyons à l’offensive pour rallumer l’espoir  et conquérir de nouveaux points d’ancrage et d’appui locaux pour être utile à la population.

 

Pour le collectif Lucois

Jean-Marie Bernardi.

 

Ceux qui veulent nous joindre ou nous rejoindre peuvent le faire par l’intermédiaire « contact » de ce blog en laissant leurs coordonnées. Nous les rencontrerons rapidement sans exception.

 

Commenter cet article