Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

les-nuits-blanches.jpgCe week-end des 6, 7 et juillet, le village du centre Var célèbre pour son abbaye et cher aux cœurs des gueules rouges accueille pour trois jours une nouvelle édition des Nuits blanches.

 

Ce festival musical atypique dont l’idée fût lancée par une bande de copains au Luc en 1988 a grandi autour de quelques axes forts qui font du bien dans ce département où les thèses de l’extrême droite font malheureusement bien trop recette.

 

Il se veut être un festival solidaire pour créer du lien social et sensibiliser le public aux valeurs de partage et de solidarité. A travers la musique du monde, il veut aussi renforcer l’esprit de tolérance car les richesses humaines se nourrissent de nos différences.

 

L’association les Nuits blanches s’appuie sur ces concerts pour dégager quelques fonds. Ils constitueront autant d’aides financières pour développer l’école au Burkina Fasso ou au Sénégal par exemple.

 

Abd al Malik, la Grande Sophie, Manon Solo, Salif Keita et bien d’autres se sont produits aux Nuits Blanches.

 

Cette année, ce spectacle musical de rue, entrecoupé d’animations diverses propose un très beau menu éclectique.

Sur la place du village, cœur de la fête, de Zebda à Asaf Avidan en passant par la brésilienne Flavie Coelho, de nombreux autres artistes, chanteurs et musiciens se produiront pour la joie du public.

 

Gageons que le succès populaire sera au rendez-vous et que les notes de musique jolies ricocheront sur les veilles pierres du village du centre Var.

Gageons qu’avec la musique en fil rouge, le partage et la tolérance atteindront des points d’orgue jusqu’au cœur du public.

 

Avec une pensée pour mon ami Jean Guibergia.

 

 

Jean-Marie Bernardi.    

Commenter cet article