Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

macron.jpg

 

 

Si en janvier 2015 un tel texte était adopté, il irait à l’encontre de la volonté exprimée par le peuple français lors de la présidentielles et des législatives de 2012. Tromperie par excellence, le projet du ministre Macron porte des propositions ou des solutions qui hier étaient combattues par toutes les organisations politiques de gauche. Il les livre sur l’autel des profits en faisant de courbettes à Gattaz.

Ce projet revêt un caractère entièrement libéral.Sous prétexte de relancer la croissance et l’emploi il n’alimente en fait que la politique de l’offre et contribue au démantèlement de notre socle social.

Non seulement il  ne répond pas aux attentes et aux aspirations des Français mais il divise y compris à l’intérieur même des rangs du PS.

Pour Marie-Noëlle Lienemann (sénatrice PS) : «  la loi Macron reprend les éléments du rapport Attali…Je demande aux parlementaires de la refuser. »…Cet appel clair et précis sera t-il suivi par la gauche d’un PS en perte totale de crédibilité et par ses parlementaires « frondeurs » ?...En tout cas l’inquiétude est réelle au sein du gouvernement qui essaie de calmer le jeu et de déminer le terrain.

Pourtant comment ne pas voir la similitude qui existe entre ce projet d’essence libérale et celui défendu début 2012 par une certain N. Sarkozy lors des états généraux du commerce ?...En fait, la vague libérale actionnée par le trio Hollande-Valls-Macron est une réplique du tsunami que la droite voulait déclencher hier.

Ce projet de loi « fourre tout » est un réel danger dans de nombreux domaines : travail du dimanche, cessions d’actifs d’Etat de 5 à 10 milliards d’euros dans les 18 mois à venir, libéralisation des transports par autocars à l’encontre des équilibres écologiques, libéralisation des professions règlementées, réforme de la Prud’homie, réforme du code du travail, abaissement  des seuils sociaux, réforme de la médecine du travail…Tous ces axes constituant l’ossature de la  Macron sont orientés à droite et comment des représentants du peuple se réclamant de gauche pourraient-ils voter pour des mesures similaires à celles qu’ils combattaient bec et ongle lorsqu’ils étaient dans l’opposition ?...

Dans ce contexte difficile, brouillant les pistes et les esprits, les communistes invitent  tous les citoyens qui refusent cette politique à se rencontrer et à se rassembler. Ils les appellent  à construire ensemble une alternative de gauche contre la politique d’austérité menée par le gouvernement actuel. Il est urgent de relever la tête pour stopper cette hémorragie, ce gâchis d’Etat que représentent le CICE, le pacte de responsabilité consenti au Medef, le projet de loi Macron….

Ensemble nous devons transformer la colère mais aussi le repli sur soi en actions pour la construction d’une politique nouvelle répondant aux attentes du peuple français et du monde du travail. Les communistes ont entrepris cette démarche depuis des mois aux travers de nombreuses réunions et rencontres. Avec leurs partenaires du Front de Gauche et aussi leurs amis ils continueront à faire vivre cette démarche et à la faire grandir.

En préparant les élections départementales de mars 2015 qui seront un test national, ils dérouleront ce fil rouge pour créer les conditions d’une autre déferlante : celle d’un front progressiste œuvrant pour le vrai changement avec une inversion des rapports de force au service des citoyens et des collectivités territoriales.

 

 

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article