Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

Marche-Vidauban-2.JPG 

 

le-FDG-c-est.jpgCe dimanche 19 février sous un soleil radieux de Provence, il y avait beaucoup de monde sur le marché de Vidauban village de la quatrième circonscription du Var.

 

A soixante jours du premier tour de la Présidentielle nous avons rencontré beaucoup de monde pour faire connaître notre programme « l’Humain d’abord » porté par Jean-Luc Mélenchon son candidat. Deux exemplaires ont été vendus et plus de 300 tracts distribués.

 

Avec Isabel Perez, ma suppléante nous nous sommes présentés comme les candidats de l’espoir pour répondre aux aspirations populaires tellement urgentes lors des législatives qui suivront !!

 

Dans un contexte où médias et instituts de sondage jouent la carte de la bipolarisation, le Front de Gauche représente une autre voie : celle la gauche authentique de combat en rupture avec les stratégies du capital, des marchés et de la finance qui oppriment les peuples.

 

Nous déplorons l’attitude de ceux  qui caresse les financiers dans le sens du poil en allant affirmer à Londres à la city : « vous n’avez rien à craindre de la social démocratie, nous avons été au pouvoir et nous avons libéraliser les marchés et tout privatiser…Et puis vous savez,  il n’y a plus de communistes en France… »  

C’est méprisant et humiliant à l’égard de ceux qui ont bâti le modèle social français que Sarkozy et sa bande du Medef et du Fouquet’s veulent détruire !!

 

Alors, nous appelons les électrices et les électeurs à se rassembler autour de nos valeurs de nos propositions pour faire gagner la gauche qui ose affronter la finance et les marchés.

 

Ensemble nous pourrons reconstruire une société plus juste, plus solidaire et plus fraternelle.

 

Par contre, accompagner les marchés et le capital conduira directement dans le mur et affaiblira la gauche dans son ensemble.

Nous ne voulons pas décevoir le peuple, le monde du travail. Nous n’en avons pas le droit.

 

Notre message désigne clairement l’adversaire de classe.  Il pointe la droite classique mais aussi l’extrême droite. Elle  surfe sur la souffrance sociale dans un totale démagogie sans apporter de réponse aux impératifs économiques, culturels, sociaux et environnementaux. Historiquement elle a toujours été l’ultime rempart pour protéger le capital.

 

Ce combat nous le menons dans la transparence et la clarté. N’en déplaise au PS qui s’apprête à s’abstenir le 21 février prochain au Parlement français lors du vote relatif au M.E.S (  Mécanisme Européen de Stabilité ) initié par le couple MerKozy ( Merckel-Sarkozy )

 

Toute la gauche doit combattre ce projet  et le mettre en échec lors du vote solennel. S’abstenir équivaudrait à voter pour…. Il n’y a aucune fatalité aux choix actuels. Ils ne sont dictés que par le service aux marchés financiers…Encore faut-il se poser en défenseur du peuple et de ses intérêts plutôt que de vouloir rassurer les marchés…

 

Voter ce texte reviendrait par avance à accepter d’être matraqués après les élections présidentielles, de passer une camisole sociale qui engendrerait inéluctablement : diminution des retraites et des pensions, diminution des services publics, nouveaux déremboursements de médicaments, impôts sur les allocations familiales, augmentation de la TVA… C’est une purge qui se prépare. Ne laissons pas faire !

 

 

Ce dimanche matin sur le marché de Vidauban c’est autour de tout cela que nous avons échangé au détour d’un étal, d’une rue ou sur une placette.

 

Certains convaincus de notre démarche nous ont  apporté leur soutien; D’autres s’interrogent encore. D’autres sont désespérés, désabusés. D’autres se demandent comment joindre les deux bouts en faisant part le leurs difficultés quotidiennes (habitat, salaire, école etc...) D’autres « acceptent » cette politique de casse sans pour autant être particulièrement fortunés…

Pire encore certains se laissent entrainer vers le miroir aux alouettes d’une extrême droite dangereuse et malsaine. Et puis il y a les adversaires, mais ceux là nous les combattons projet contre projet.

 

 

Ainsi va la vie politique. Quant à nous, nous irons jusqu’au bout de notre engagement auprès du peuple, du monde du travail, des retraités et des jeunes pour qu’au soir du premier tour le Front de Gauche soit un acteur incontournable pour mettre réellement le cap à gauche.

 

Le chemin sera alors dégagé pour donner un élan sans précédent. Les législatives enverront à l’Assemblée nationale des élus(es) du peuple : des élus(es) du Front de Gauche et de ses composantes. Ils feront les lois de demain avec lui et pour lui en mettant l’humain au centre des décisions. 

 

Ensemble nous pouvons faire gagner la gauche, celle qui se bat auprès de vous !!

Pour cela une seule solution : Le vote massif Front de Gauche à la Présidentielle et aux législatives !!

 

Jean-Marie Bernardi candidat Front de Gauche / PCF.

Et Isabel Perez suppléante Front de Gauche / Mouvt social.

4ème circonscription du Var.

Commenter cet article