Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

Nelson-Mandela-1-.jpgNelson MANDELA restera à jamais le symbole de la lutte pour l’émancipation humaine, une de ces figures qui marquent l’histoire.

 

Pour tous les peuples, pour la jeunesse du monde, il a fait avancer les valeurs universelles de liberté, d’égalité, de fraternité, du droit au bonheur pour toutes et tous. 

Avec les jeunes communistes, les étudiants communistes c’est toute une génération qui s’est battu et qui a permis avec les plus anciens de  créer les conditions de sa libération de la prison de Prétoria.

27 années d’emprisonnement par le régime de l’apartheid ont renforcé sa conviction que seule la paix pouvait permettre de franchir les étapes de l’émancipation.

Oui, les communistes furent les seuls pour mener le combat sans relâche pour sa libération, et nous en sommes fier.

 

En 1964, quand il a été emprisonné, la seule voix qui s’est élevée pour dénoncer cette indignité fut la même qui s’éleva au procès de Nuremberg pour désigner les bourreaux nazis : Marie-Claude VAILLANT COUTURIER, revenue d’Auschwitz où elle était déportée politique.

 

Pour MANDELA, elle fut là encore la voix de la France à l’Assemblée Nationale au nom du groupe communiste, elle réclama sa liberté.

 

Le combat de sa libération était celui de l’émancipation humaine, contre toute les formes d’exclusions.

 

Ce combat là est toujours d’actualité tant la vie nous montre combien il est nécessaire de revenir en permanence sur les valeurs qui fondent notre capacité à vivre ensemble.

 

La montée des idées d’extrême droite dans notre pays et en Europe est dangereuse pour les peuples, pour nos sociétés dites civilisées.

 

La page de l’histoire s’est tournée quand Mandela a été libéré !

 

Aujourd’hui il n’est plus mais l’histoire qu’il a commencé à écrire se poursuit et ne peut s’arrêter.

C’est l’intelligence collective qui écrira les prochains chapitres et les communistes varois en sont encore partie prenante.

 

La politique n’a pas de sens si elle n’a pas de valeur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article