Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

tous-charlie-jpgHier soir nous étions des milliers sur la place de La Liberté à Toulon mais aussi à Draguignan, Brignoles et Fréjus. Plusieurs interventions étaient initialement prévues pour rendre hommage à l'équipe de Charlie Hebdo et aux policiers exécutés. Au dernier moment les organisateurs ont décidés qu'il n'y aurait pas de prises de parole, c'est dommage selon moi dans un tel moment de recueillement et de partage en matière de témoignage.

Je publie ci-dessous l'intervention qui devrait être faite de la part de la Fédération varoise du PCF.

 

 

Frédéric Boisseau, agent d’entretien,

Jean Cabut, dit Cabu, journaliste et dessinateur.

Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse,

Stephane Charbonier, dit Charb, journaliste et dessinateur,

Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur,

Bernard Maris, économiste et chroniqueur,

Mustapha Merabet, correcteur,

Michel Renaud , ex directeur de cabinet de la maire de Clermont,

Bernard Berlhac dit Tignous, dessinateur,

Georges Wolinski, dessinateur et journaliste….

Leur vie s’est arrêtée hier matin emportée par l’obscurantisme et le fanatisme…Ils étaient tous des Charlie comme ce soir nous sommes toutes et tous des Charlie.

Franck Brinsolaro, brigadier de police et Ahmed Merabet agent de police ont été assassinés dans l’exercice de leur fonction de sécurité et de service public..Leur vie aussi s’est arrêtée hier matin.


Chers amis, chers concitoyens, il n’y a pas de mots assez forts pour décrire l’horreur de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo et son personnel.

Il s’agit d’un acte de barbarie absolue !!...


Cet acte terroriste vise directement la Liberté d’expression et celle de la presse qui sont au centre de notre République universelle et indivisible.

C’est un attentat contre notre France, belle et rebelle, pays des Lumières et des droits de l’homme.

C’est un attentat contre notre République, ses valeurs de tolérance, d’humanisme et de laïcité.

En s’attaquant physiquement à un journal pour le détruire, c’est une part de notre liberté que ces barbares ont voulu brûlée.


En massacrant des journalistes, des salariés, des policiers ces terroristes ont visé le fondement même de la République.


Le PCF Var, l’ensemble des ses responsables, des ses militants et de ses adhérents sont profondément choqués, bouleversés révoltés et attristés.

Ils expriment leur plus vive sympathie et leur totale solidarité aux familles des victimes.

 Ils pensent aussi à ceux qui ont été blessés dans cet attentat.


charb.jpgParmi les victimes de cet attentat abject, quatre de nos amis ont perdu la vie :Georges Wolinski, Charb, Tignous, Cabu, eux qui offraient le génie de leur croquis et de leurs dessins au journal l’Humanité dont le fondateur Jean Jaurès fût assassiné par un extrémiste le 31 juillet 1914.

Tous ces immenses talents manqueront aux voix progressistes qui se battent de partout contre l’obscurantisme et  la folie meurtrière.

Leurs écritures, leurs dessins manqueront, car quoiqu’on en pense, ils révélaient des faces parfois cachées des turpitudes de ce monde.

Néanmoins, les plumes d’où jaillissent les mots et les crayons d’où coulent les dessins seront toujours plus forts que l’intolérance et la mitraille meurtrière.


Ce soir à Toulon, comme de partout en France, les forces démocratiques et de progrès, les forces citoyennes et humanistes sont rassemblées sur cette place de la Liberté contre l’abject et la barbarie.


Nous sommes réunis pour la défense de nos libertés, de notre République et de note démocratie.

Rien ne peut justifier une telle folie meurtrière et le carnage perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo doit nous inciter à résister et à rester debout.

Nous n’accepterons pas le jeu cynique de ceux qui pour des raisons politiciennes attisent les haines, le racisme et la division.

Nous rejetons tout amalgame car la communauté nationale, française dans toute sa diversité culturelle, cultuelle ou philosophique est atteinte dans son âme, dans son esprit ou dans son corps.


Alors mes amis, devant cette terrible tragédie, le PCF Var adresse ses condoléances et toute son affection aux familles des victimes et à leurs proches.


Ensemble, exprimons avec force toute notre solidarité à toute l’équipe du journal.

Ce soir la République est endeuillée, mais notre démocratie doit être plus forte que ces actes criminels et lâches dont les auteurs et responsables doivent pourchassés, arrêtés et lourdement condamnés.


Plus que jamais nous devons résister et faire front contre la lâcheté et la barbarie.

Plus que jamais nous devons nous unir et œuvrer pour un monde Paix, de tolérance et de coopération entre les peuples…Il en va de l’avenir de notre pays, de notre planète et de ses enfants.

Je vous remercie.

 

 

Jean-Marie Bernardi.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article