Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

 

nsa_eye-1-.jpgLa « National Security Agency » (NSA) vient d’être épinglée en flagrant délit d’espionnage politique, industriel et commercial.

Initialement prévue après les attentas de septembre 2001 pour lutter contre le terrorisme international la NSA foule aux pieds toutes les valeurs de respect entre Etats  alliés, de solidarité et de coopération internationale.

Trente huit cibles sont dans le viseur de ce Big Brother dont la France et l’Europe truffées de systèmes d’écoute jusqu’au cœur des institutions ( Siège du Conseil européen et mission diplomatique de Washington ).

 

Pour le PCF, Gilles Garnier, chargé des questions internationales « il s’agit là d’un acte inacceptable…Si les bureaux de l’UE sont considérés comme des officines du terrorisme, alors tout est possible…La France doit peser pour interrompre immédiatement les négociations sur l’accord de libre échange entre les USA et l’UE… »

 

De leur côté, tous les dirigeants de l’UE ont poussé des cris d’orfraie devant l’ampleur du scandale, mais vont-ils se contenter de ces vociférations ?....ou alors vont-ils prendre les mesures s’imposant politiquement contre l’impérialisme américain qui veut maintenir son hégémonie par tous les moyens ?...

Car l’affaire n’est pas que politique, elle est aussi et surtout économique avec une Amérique du Nord prête à tout pour favoriser ses entreprises et ses enjeux capitalistes dans le monde entier.

 

Entre espionnage et accord transatlantique l’Europe risque un effet de ciseau terrible pour les droits sociaux, pour les salariés…En effet, un tel accord mettrait en péril la démocratie et la citoyenneté européenne.

La justice serait également impactée. Par exemple, en cas d’attaque de la part d’un trust ou d’une firme contre un Etat l’affaire pourrait non plus être traités devant les tribunaux mais devant une instance d’arbitrage privée….En quelque sorte des affaires Tapie à l’échelle internationale !!...

Tous les services publics et les droits des travailleurs pourraient voler en éclat brûlés sur l’autel du sacro saint profit.

Dans le domaine agricole qu’adviendrait t-il de nos élevages, de l’interdiction d’utilisation des OGM etc ?....

Dans le domaine de l’environnement qu’adviendrait-il des interdictions d’exploitations des gaz et huiles de schiste ?....On peut se poser la question.

 

Oui, les grandes oreilles de l’oncle SAM espionnent le monde entier, et le « NSAgate » surveille ses propres partenaires et alliés…Inadmissible !!

 

Cette opération a été courageusement dénoncée par Edward Snowden, informaticien à la NSA.  Aujourd’hui il est considéré comme l’ennemi public N°1par les autorités de son pays.

 

Or ce jeune américain est un héros, il a vu les entrailles de Big Brother et horrifié il les a dévoilées au monde entier pour en pointer tous les dangers.

A ce titre il a été obligé de fuir son pays pour ne pas terminer dans une prison étasunienne.

 

Il mériterait un droit d’asile en France comme l’ont demandé Jean-Luc Mélechon et EELV car son acte relève de la résistance authentique contre un système entré en guerre économique, sociale et financière à l’échelle du monde.

 

La résistance à Big Brother et au NSAgate doit s’organiser.

Elle passe par le Parlement français et la commission des affaires étrangères qui doit être saisie pour faire toute la lumière sur cette sombre affaire et préconiser les mesures adaptés contre de telles pratiques dignes de la guerre froide.

 

Jean - Marie Bernardi.   

 

Commenter cet article