Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

conf-nat-5.jpg                                                                                        La délégation du Var

 

conf-nat-4.jpg

Il faut bien se substanter avant de reprenddre les travaux.


C’est au palais des congrès de Montreuil, ville reconquise par le PCF, comme Aubervilliers, que s’est tenue la conférence nationale du Parti communiste français les 8 et 9 novembre.

Plus de 800 délégués(es) parmi lesquels de nombreuses femmes et de nombreux jeunes ont participé à l’événement. Pointant la gravité de la situation actuelle et du péril qui pèse sur le peuple français et notre pays, les communistes n’ont pas l’intention de courber l’échine, bien au contraire !!...Ils ont la volonté d’être à l’initiative pour défendre notre système social et notre démocratie attaqués de toutes parts.

Ils ont la volonté d’ouvrir un large débat à travers tout le pays pour construire une véritable alternative de gauche face à la droite et à l’extrême droite, mais aussi face à la politique mortifère conduite par le tandem Hollande-Valls.

Ils ne veulent pas laisser Valls « tuer la gauche et refermer son cercueil », comme tend à le démontrer le comportement du 1er ministre qui récemment à Pau a voulu se rapprocher de Bayrou (Modem), ville où le PS a été battu par ce dernier lors des municipales 2014.

De nouveaux champs du possible s’ouvrent à nous mais ils ne deviendront réalités qu’à partir de la construction de réseaux de solidarité et de proximité. Ils ne deviendront réalité qu’avec un renforcement du PCF.

Dans un monde dominé par la finance et le capital à tous les niveaux ( pays, Europe et planète ), notre bataille contre l’austérité est essentielle. Elle doit être au niveau des celles qui se développent un peu partout en Europe et dans le monde. Elle nous permettra non seulement de fédérer « pour changer de cap » mais aussi de créer les conditions d’un nouveau logiciel pour créer les bases d’une autre société, d’un autre monde, plus juste, plus humain et plus solidaire.

C’est pour cela que le Front de Gauche a été initié par le PCF. Aujourd’hui l’outil de rassemblement doit être affûté et il est urgent d’en élargir la base en construisant des convergences populaires, sociales, politiques avec toutes les forces de progrès qui rejettent la politique actuelle du gouvernement.

En nous engageant ensemble sur ce chemin nous pourrons faire partager  nos solutions et les porter jusqu’au pouvoir.

Dans cet esprit de partage et de rassemblement les responsables PCF et leurs partenaires vont organiser des assises citoyennes dans tout le pays. Cette étape sera un moment important  d’échange et de débat. Elle permettra aussi de bien préparer les élections départementales de mars 2015.

Ces élections auront une valeur de test national car tous les nouveaux conseillers départementaux seront élus en même temps les 22 et 29 mars 2105. Il s’agira d’un rendez-vous gradeur nature avec les Français, d’un grand moment de mobilisation contre l’austérité et pour la sortie de crise et pour la démocratie locale.

Ceux qui tiennent à leur département pourront s’exprimer en votant pour les forces de gauche alternatives. Ils le feront pour renforcer ou pour créer les liens indispensables entre les élus(es) et la population.

Alors, comme l’a dit Pierre Laurent, secrétaire national du PCF devant plus de 2000 personnes lors du meeting de clôture de la conférence nationale : « l’alternative c’est maintenant. »

Emparons nous de ce slogan pour qu’il grandisse et devienne réalité. Ne laissons pas la rue au Medef de Gattaz qui veut y descendre la semaine du 1er au 8 décembre prochains. Occupons l’espace face à lui pour dénoncer les mensonges de sa propagande, pour démontrer que le problème ce ne sont pas les salaires, ni le coût du travail mais le coût du capital.

 

Occupons l’espace pour faire connaître ce que nous ferions si nous étions au pouvoir :

Nouvelle loi bancaire.

Nationalisations des autoroutes. Une proposition de loi va être déposée à ce sujet par les parlementaires du FdG.

Nouveaux droits et pouvoirs pour les salariés qui produisent les richesses de notre pays.

Relance des salaires et du pouvoir d’achat

Une véritable égalité entre femmes et hommes.

Progressivité de l’impôt sur le revenu.

Prêt à taux zéro aux collectivités territoriales.

Maitrise publique de l’eau et de l’énergie.

Programme de rénovation écologique notamment en matière d’habitat.

Refondation de la République pour instaurer la proportionnelle et la VIème République.

Droit de vote pour les étrangers travaillant et payant des impôts en France.

 

conf-nat-2.jpg


Face aux dangers de a droite et du FN entre lesquels la porosité, notamment dans le Var, est de plus en plus grande ; il n’est pas question de renoncer.

Les communistes ne l’ont jamais fait et ils ont l’intention d’inverser avec vous les rapports de force dans ce département.

Ils sont fiers d’être ce qu’ils sont : « des chercheurs d’avenir, fiers de leur couleur nationale et du rouge qu’ils portent au cœur. »

Les citoyens doivent réagir, c’est urgent, avec le FdG et avec toutes les forces de progrès. Ils doivent créer les conditions pour un Front du Peuple et pour une alternative gagnante à gauche.

Comme le disait Pierre Laurent en conclusion de son discours de clôture en rappelant un proverbe français « A l’impossible nul n’est tenu…mais aujourd’hui rêvons ensemble et agissons ensemble car nous sommes tenus à l’impossible. »

 

 

Jean-Marie Bernardi.

Commenter cet article