Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

jmb[1]Cet article, n'est pas déconnecté de l'élection cantonale. Il démontre avec beaucoup de pertinence l'attittude inqualifiable des élues de l'UMP plus attachés à leur seuls électeurs qu'au respect du devoir de mémoire à l'égard de ceux qui ont construit les valeurs de la France et de ceux qui sont tombés pour elle.

Il faudra y penser en allant voter au premier tour des cantonales le 20 mars prochain.

 

Jean-Marie Bernardi : candidat PCF / Front de Gauche canton du Luc. 

 

Article paru sur l’Humanité du 21 janvier ( totalement partagé ) !!

 

C’est scandaleux et indigne : Josette Pons, députée UMP du Var, a claqué la porte d’un hommage à la Résistance.

 

Soixante sept ans qu’à Signes ( Var ) on commémore le massacre de 9 résistants, près de la ferme de Limatte, le 2 janvier 1944.

Dépôts de gerbe, officiels dignes, anciens résistants, discours : cérémonie nécessaire mais rodée, quoiqu’il soit permis de la faire entrer en résonnance avec l’époque, l’actualiser, considère Claude Rodier, la présidente départementale de l’Association nationale des anciens combattants et mais de la Résistance ( Anacr ).

 

Mais la députés UMP, Josette Pons ne partage pas !!. Elle s’est levée au beau milieu du discours de la présidente de l’Anacr et a quitté la salle.

Le motif ?....Il faut le déduire, puisque la députée n’a pas répondu aux sollicitations des journalistes.

Sans doute, Claude Roddier, en évoquant le programme du Conseil national de la Résistance, qui s’appelait « les jours heureux », a suscité la réprobation de la députée en se demandant que feraient aujourd’hui les résistants d’hier.

« Ne se demanderaient-ils pas s’ils n’ont pas donné leur vie pour des hommes et des femmes indifférents aux deux causes qui leur tenaient à cœur ? » s’interrogeait-  elle.

Poursuivant : « Nous avons laissé se dissoudre la France dans un magma informe et nous sommes en train de laisser se dilapider toutes les conquêtes sociales acquises à la Libération. »

Ce qui serait en somme que donner du corps à l’article 2 des statuts de l’           Anacr : « faire partager et transmettre aux générations présentes et futures les idéaux communs aux résistants, exprimés en premier lieu par le programme du CNR. »

 

Il n’en fallait pas plus pour faire disjoncter l’élue UMP, incarnation d’un droite varoise à la morale bien étriquée ( opposée au Pacs, signataire de la loi sur les bienfaits de la colonisation ) rompe le pacte républicain pour ne se considérer qu’élue de ses électeurs et non des citoyens de sa circonscription.

 

Taxée de « communiste », alors « que mon père fut le chef d’un maquis gaulliste… », la présidente de l’association songe justement, dit-elle en à le devenir, communiste, devant ce déferlement de mépris.

Surtout qu’ « à la fin de mon discours, je leur tends la main, en déclarant : « L’Union de toutes les familles politiques au sein du CNR n’a-t-elle pas été plus efficace que leur négation ?... »

 

Pire encore, selon des témoins de la scène, le chef de cabinet du préfet s’est lui aussi levé, avant de se raviser pour « subir » la fin du discours en bout de l’estrade.

Et entendre Claude Roddier dire que « ces résistants de 1944 nous regardent, se demandant jusqu’où nous allons accepter l’inacceptable. »

 

L’un des résistants présent à Signes, Pierre-Yves Canu, a écrit au préfet du Var, indigné par l’attitude du représentant de l’Etat, quand « votre honoré prédécesseur dans l’histoire, Jean Moulin, a toujours fait face. » écrit--il….Il attend toujours une réponse.

 

Lionel Venturini.

 

NDLR : tout cela est indigne et scandaleux, irrespectueux pour les résistants qui ont laissé leur vie pour notre pays, pour nos libertés et notre République…Des personnes comme Josette Pons et ses amies politiques ne méritent pas d’être des élus de notre République. Il est urgent de chasser cette droite qui ne respect même pas la mémoire de notre peuple des postes d’élus(es) qu’elle occupe à tous les niveaux ( local, départemental, régional et national ). Il s ‘agit là d’un acte de simple citoyenneté.           

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luc 29/01/2011 09:14


Rien d'étonnant de la part d'un tel personnage. Elle roule pour elle et ses amis. L'a t-on vu une seule fois intervenir à l'Assemblée nationale ?...Il appartient aux électeurs de se rendre aux
urnes pour botter les fesses à cette droite arogante et méprisante à l'égard du peuple français.


Jean-Marie Bernardi. 29/01/2011 09:17



C'est tellement vrai. Que votre commentaire inspire les électeurs à aller voter pour ceux qui portent de vraies valeurs à gauche, j'ai nommé les représentants du Front de Gauche. Je le
rerpésenterai pour le PCF sur le canton du Luc et j'en suis fier.