Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

aubry-duflot.jpgCet article en dit long sur la nécessité d'un débat loyal à gauche et de celle de faire progresser le Front de Gauche porteur de solutions alternatives répondant aux aspirations populaires, loin des tractations de couloir.

 

Le climat consensuel entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts ( EELV ) traduit-il l’intégration des idées vertes dans le programme socialiste ou la stratégie d’affaiblir un Front de Gauche ( PCF-PG et GU ) aux propositions alternatives et sans concession à la droite ?...

« That is the question ?... » ( telle est la question ).

 

Surfant sur la vague des européennes et des régionales, EELV, nébuleuse constituée de libéraux, de conservateurs, de sociaux-démocrates et même de marxistes, veut passer des alliances électoralistes avec un PS toujours autant hégémonique.

Un proche de Nicolas Hulot, homme de droite sponsorisé par TF1 et un tas de produits dérivés constate : « que le PS se rend compte que rien ne sera possible sans les écologistes ».

 

Au-delà des divergences ( nucléaire, taxe carbone, modèle social, modèle industriel…) avec EELV, le PS serait-il devenu écolo-compatible ?...Serait-il décidé à sous traiter le volet écologique à EELV ?...Ou alors, la tactique consisterait- elle de la part de ce tandem politique à négocier des sièges façon « petits arrangements entre amis » fragilisant du même coup toute la gauche ?....

Ces questions doivent interpeller les électeurs et notamment ceux de gauche car elles risqueraient d’avoir un impact négatif sur les sénatoriales qui auront lieu en septembre 2011.

Aujourd’hui la gauche, dans sa diversité détient 153 sièges au Sénat contre 190 à la droite UMP-NC.

Cette majorité pourrait s’inverser et être profitable aux élus de toute la gauche et notamment ceux du Front de Gauche qui ont joué un rôle remarquable d’élus de proximité lors du conflit des retraites !!

 

Le tandem Aubry-Duflot mène des tractations qui offriraient 13 places éligibles à EELV ( 4 sénateurs actuellement . EELV se réjouit de cette offre qui lui permettrait de constituer un groupe au Sénat ( 15 élus ).

Là où le bas blesse, c’est quand cette démarche se fait au détriment du Front de Gauche en voulant manger la laine sur son dos…

En effet, les deux appareils ( PS-EELV ) ne réservent que 9 sièges éligibles au FDG qui en compte 24 à ce jour !!...Cherchez l’erreur !!...

 

Pour le PCF, ce calcul purement politicien est tout simplement inacceptable car il se fait en faveur d’une gauche social-démocrate acceptant le système libéral au détriment exclusif de la gauche alternative et révolutionnaire.

Pour le PCF et ses alliés du Front de Gauche, les accords de toute la gauche doivent se faire dans un contexte gagnant-gagnant, ce  qui n’est pas le cas….

 

En définitive, la démarche PS-EELV n’est pas loyale, elle n’augure rien de bon en vue des sénatoriales mais aussi des cantonales de mars 2011.

Elle casse la notion de rassemblement véritable à gauche ainsi que le climat de confiance qu’il faudrait instituer à partir de propositions radicales, progressistes au service du peuple et non de quelques intérêts électoralistes particuliers.

Elle ( la démarche ) vise à affaiblir le Front de Gauche et la radicalité qu’il porte, y compris dans les luttes face à la politique de l’UMP de Sarkozy et celle du MEDEF de Parisot.

 

Au moment où il faudrait créer les conditions d’un Front à Gauche, cette position électoraliste écartant la gauche de la gauche provoque l’incompréhension.

Il appartient aux citoyens d’intégrer ces dérives, de s’en emparer et d’imposer le débat pour faire émerger une autre démarche constructive et unitaire sur le fond à gauche.

Le PCF et le Front de Gauche y tiendront toute leur place dans la transparence nécessaire pour éclairer les citoyens des véritables enjeux porteurs de Justice, d’égalité, de solidarité et de fraternité sur la base d’un partage des richesses produite….

Le reste n’est que « petits arrangement entre amis. »

 

Jean-Marie Bernardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

socialiste en colère 19/12/2010 23:26


Comment encore leur faire confiance. Ils ne pensent qu'au pouvoir et a son partage en oubliant les positions de gauche.