Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

PS-retraite.jpg

 

Souvenons nous, c’était en 2010.

Poussés par le mécontentement populaire et légitime, par les salariés en lutte, le PS se ralliait aux manifestants contre le projet Sarkozy. Dans la rue et à l’Assemblée il s’opposait à la réforme des retraites….Mais ça c’était avant !!...

Depuis Sarkozy et sa bande du Fouquet’s ont été mis dehors par les électeurs de gauche, mais pour autant les tergiversations du gouvernement Ayrault en matière de retraite n’augure rien de bon.

 

Comment ne pas s’inquiéter en voyant ce gouvernement emboiter le pas aux pistes tracées par l’UMP et le Medef ?...

Comment ne pas s’inquiéter en le voyant profiter le la trêve estivale pour lancer des ballons d’essais autour de la CSG qui serait la solution miracle pour le financement des retraites et des pensions ?....

Pour Marisol Touraine ( Ministre de la santé ) « l’option CSG est très cohérente…elle permet de financer les régimes sociaux de façon très claire… »

Le Medef et les patrons auront parfaitement capté ce message qui ne peut pas être plus clair pour leur tranquillité ainsi que pour celle des tenants de la finances !!...

 

Une fois de plus, les dirigeants socialistes se trompent de cible comme le fit Michel Roccard en 1990 lorsqu’il instaura la CSG qui est payée à 70% par les salariés et les retraités ( ressources issues du travail ).

 

Après le rapport Gallois sur la compétitivité voici le rapport Moreau sur les retraites dont les contenus et les solutions, déjà appliquées pour le premier, sont à des années lumières de la déclaration du candidat président F.Hollande qui faisait de la finance son principal ennemi lors de son meeting du Bourget, lorsque le Front de Gauche était donné à 18% dans les sondages !!...

Depuis le Président a changé son fusil d’épaule et mis dans sa ligne de mire les salariés, les retraités et les couches populaires !!...lui qui voulait ré enchanter le rêve, il l’a transformé en cauchemar.  

Aujourd’hui, bon nombre d’électeurs de gauche sont totalement déçus et de cela le gouvernement Hollande-Ayrault ne paraît pas s’en soucier.

 

Bien au contraire, il  continue à servir le Medef en passant un deal avec lui : l’acceptation d’une très  légère augmentation des cotisation contre une hausse réelle de la CSG, notamment sur celle payée par les retraités…ce qui plomberait encore plus le pouvoir d’achat, la consommation et l’emploi.

Si ce deal s’avérait exact, il confirmerait tout simplement le reniement de François Hollande à taxer le capital et à mettre à contribution les revenus financiers.

En agissant ainsi, il serait sourd, mais ne l’est-il déjà pas, aux solutions soutenues depuis plusieurs mois par la majorité des syndicats ( CGT, FSU, Solidaire, FO ), par des centaines de collectifs citoyens et par les partenaires du Front de Gauche à l’Assemblée ou au Sénat.

 

Quand on connaît le caractère totalement injuste de la CSG qui frappe 7 fois plus lourdement les salariés que les champions de la rente on ne peut que déplorer cette dérive droitière pour mieux la combattre.

Les chiffres de 2012 démontrent ce qui précède : la CSG prélevée sur les revenus du travail (actifs et retraités) représentait 79,4 milliards d’euros ; celle prélevée sur les revenus du capital à peine 10,4 milliards d’euros…Trouvez l’erreur !!...

 

Pourtant d’autres solutions existent mais encore faudrait-il avoir la volonté politique de les mettre en place ?...

Ainsi, lutter efficacement contre la fraude fiscale permettrait de récupérer entre 70 et 80 milliards d’euros par an.

Remettre en question les aides aux entreprises ( non conditionnées ) permettrait de récupérer 200 milliards d’euros.

Appliquer l’égalité salariale entre femmes et hommes permettrai de dégager 10 milliards d’euros horizon 2023.

 

De l’argent il y en a !! il suffit de regarder les profits banquiers par exemple. Alors qu’on ne vienne pas nous enfumer en disant qu’on ne sait où le trouver !!...

 

10-septembre.jpg

 

Le gouvernement connaît parfaitement la situation mais il joue à : « ne touche pas à mon capital… » Pendant ce temps les riches se gavent et les 500 plus grandes fortunes de France ont vu leur capital augmenter de 25% en 2012 (330 milliards d’euros : + 66 milliards).

De qui se moque t-on ?...  Alors Basta !!...

Que les ténors du PS ne prennent pas les salariés, les retraités  et les couches populaires pour des imbéciles ou des pigeons.

Leurs pistes, si elles étaient adoptées, accroitraient encore plus la précarité et l’injustice sociale alors qu’ils se gargarisent à longueur de discours et d’antennes du mot « juste » dont ils ont totalement oublié le sens.

 

Difficultés accrues, pauvreté et paupérisation, misère d’un côté et supers profits bien protégés de l’autre : nous sommes sur la ligne d’affrontement de la lutte des classes plus réelle que jamais et que le PS et ses alliés EELV et PRG ont totalement oubliée.

 

retraite.-copie-1.jpgIl nous appartiendra de leur rappeler que le retraite est une valeur que porta le CNR pour de « jours heureux ».

Il nous appartiendra de leur rappeler nos priorités : retraite à 60 ans à 75%, calculée sur les dix meilleures années.

 

Le 10 septembre prochain soyons des centaines de milliers dans la rue pour faire valoir nos solutions en matière de retraite et de salaire en rappelant à ce gouvernement qu’il n’a pas été élu pour se rallier aux thèses de la droite, de la finance et du Medef.

 

Jean-Marie Bernardi

Ex candidat PCF/FdG 4ième circonscription du Var.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article