Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

Les coupes sombres faites dans les budget des Etablissements publics pénalisent en premier chef les famille et notamment dans le milieu rural.

Nous l’avions dénoncé lors de la campagne électorale des cantonales de mars dernier…Cette politique est à mettre au passif de l’exécutif UMP et NC. Cette année l’éducation nationale va encore perdre 16 000 poste et plus particulièrement dans le primaire.

Au Cannet des Maures l’addition se paiera avec une classe en moins à «  Denis Tissot »,  comme vient de la décider l’inspection d’académie qui applique les consignes désastreuses pour le service public.

Nous comprenons la colère des parents et nous soutenons leur action qui par l’intermédiaire de l’AEPI appelle à la mobilisation. La présidente, Syvie Blayac a justement déclaré : « S’il est facile, d’un trait de plume , de supprimer une classe, il est plus difficile d’obtenir une réouverture. »

Le soutien d’un élu qui se réclamait implicitement  de la majorité départementale ( voir ses déclarations de campagne ) fusse t-il le premier édile n’est pas suffisant.

Il vaut mieux compter sur la mobilisation des enseignants, des associations de parents, des élus de progrès et des forces de gauche pour  refouler ce projet et faire reculer l’inspection d’académie.

Avec toute ces décisions, c’est l’avenir de nos enfants qui est menacer. Nous appelons tous les citoyens à voter la pétition qui circule pour la non fermeture de cette classe.

L’école n’est pas une marchandise et les classes ne sont pas des variables d’ajustement comptable !!... La surcharge de travail, le sur effectif d’élèves par classe, ne sont pas supportables.

Lors de ma campagne électorale, j’avais pointé du doigt la nocivité des réformes territoriales et publiques ( RGPP ). J’avais appelé la population à voter massivement pour mes propositions portées par le PCF/Front de Gauche….Résultat une abstention énorme et un élu UMP talonné par le FN au deuxième tour.

Si la politique consiste à gérer les affaires de la cité, il vaut mieux avoir des élus qui se battent en permanence avec la population pour défendre ses intérêts plutôt que de le faire épisodiquement alors que sur le fond ils participent à la casse des services publics. Il faut que les chose soient claires et dites.

Information : pour définir et coordonner les actions à venir, une réunion publique aura lieu vendredi 20, à 18 h 30, au grand foyer.

Avec tout notre soutien aux parents, aux professeurs.

Jean-Marie Bernardi

Responsable PCF / Front de Gauche canton du Luc en Provence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article