Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

 

 

toulouse.jpgUne colère saine, porteuse de désirs et d’espoirs, synonyme de résistance a envahi la place du Capitole hier à Toulouse.

70 000 personnes rassemblées dans la joie et la fraternité autour d’un Front de Gauche et de son candidat qui ne s’arrêtent pas de mobiliser et de surprendre.

 

La ville rose, celle de Claude Nougaro s’était, pour l’occasion parée de rouge, couleur des drapeaux du FdG, du PCF, du PG et de la CGT.

A la Bastille le 18 mars dernier, Toulouse hier, les salle archi combles de partout en France, depuis plus de 60 ans la participation à la vie politique n’avait pas connu une telle intensité, un tel engouement.

 

A Toulouse les rues adjacentes à la place du Capitole constituaient des rivières rouges de monde qui convergeaient vers le grand fleuve Front de Gauche.

A la tribune, Myriam Martin, ex fondatrice et porte parole du NPA ne retenait pas son enthousiasme : « Aujourd’hui, dans le Front de Gauche, une bonne partie de résistances s’expriment…C’est la rencontre entre ceux qui ne veulent pas courber l’échine et ceux qui veulent une campagne dynamique. »

 

Pour Nicole Borvo Cohen-Seat, sénatrice communiste : « Depuis 30 ans nous avons connu des échecs, des déceptions, des replis. Aujourd’hui, un espoir est né, aucune force ne pourra y résister. Le Front de Gauche a rendu la voix aux ouvriers, aux salariés, aux citoyens de ce pays. Avec lui ils ont repris symboliquement la Bastille. »

 

Puis vint le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon. Pour de smillions de personnes, le FdG, son candidat à la présidentielle, ceux aux législatives qui suivront ont réussi à faire ce qui depuis longtemps était tant attendu : RASSEMBLER !!

 

Notre discours est franc, il pointe carrément l’adversaire, l’ennemi de classe : la droite et l’extrême droite. Il vient du cœur et il touche aussi les cœurs. Et puis, il y a nos idées, nos propositions qui illuminent les visages de sourire et remplit les regards de joie et d’espoir.

 

Me titre de notre programme confirme que nous parlons de l’humain d’abord comme personne n’ose le faire.

 

Le complot des médias et leur silence orchestrés autour du Front de Gauche a du s’arrêter. La digue a rompu sous les flots humains que nous drainons. Plus possible d’occulter notre existence dans le PAF.

 

N’en déplaise à Cecile Duflot, la bobo écolo, n’en déplaise à son mai Jean-Vincent Placet qui ont vendu leur âme au PS  pour quelques sièges de députés. N’en déplaise à Gérard Collomb, sénateur maire PS de Lyon qui ose nous comparer à l’URSS ou au Cambodge…Les lecteurs apprécieront l’intelligence et la portée philosophique du notable des Gaules…Mais cessons de parler de personnage grotesque et infamant, c’est lui donner trop d’importance !!...

 

Revenons à notre démarche  et boostant  toute la gauche. Continuons à semer jusqu’au 2est 2 avril pour créer la plus grosse surprise de la dernière élection de la Vème République.

Le Front de Gauche est un rassemblement libre, ouvert et indépendant. Depuis longtemps notre pays, la France que nous aimons, belle et rebelle était orpheline d’un vraie force de gauche. Ce n’est plus le cas.

 

Mais, nous y trompons pas le FdG doit aussi gagner aux législatives. Les citoyens doivent voter massivement pour ses candidats(es) afin d’envoyer à l’Assemblée nationale un très grand nombre de députés(es). Ils se   dresseront contre les tentatives visant à imposer des mesures d’austérité qui étrangleraient encore plus la vie de millions de concitoyens encore.

 

Alors oui, continuons encore et encore. Après Toulouse il y aura Marseille au Prado le 14 avril prochain et les inscriptions qui affluent sont autant de signaux pour que la fête soit belle et grandiose, n’est ce pas M Gaudin ?....

 

Jean-Marie Bernardi

Candidat Front de Gauche 4ème du Var.

 

Commenter cet article