Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

 30-sep-2.jpg

 

 

Il était 14h00, ce 30 septembre 2012 lorsque la tête du  cortège multicolore démarrait sur le boulevard Diderot pour un grand mouvement contre l’austérité inscrite dans le marbre du traité budgétaire européen (TSCG).

 

30-sep-4.jpgForte d’une centaine de  personnes « montées à Paris », la délégation du Var était à proximité de la tête du cortège.

A 17h00 lorsque nous fûmes arrivés place d’Italie, le long serpent humain s’étendait encore Bd de l’Hôpital, du pont d’Austerlitz, de la rue de Lyon et du Boulevard Diderot.

Plus de quatre heures de défilé sur un parcours de plus de 4 kms et sous un soleil à faire pâlir celui de notre Provence d’où nous étions partis à 5h00 du matin.

 

30-sep-6.jpg

 

Alors combien étions nous ?....80 000 comme le chiffre l’Huma ou plus ?....Peut-être beaucoup plus et les compteurs des R.G n’ont pas du avoir assez de chiffres pour compter cette foule immense et déterminée qui représentait une partie de la vraie gauche.

 

Hier, le socle de ce qui fait la gauche, ses fondations historiques et son ciment produit au fil des luttes nous a permis de nous réunir autour d’une même voix pour crier : « Nous n’avons pas contribué à sortir Sarkozy pour voir sa politique revenir en toute ou partie par la fenêtre portée par les tenants de la social démocratie au pouvoir. »

 

30-sep-7.jpg

 

Hier, les manifestants(es) contre le TSCG ont engagé le débat public que refuse le pouvoir PS-EELV à l’égard du peuple de France, du monde du travail, des jeunes, des femmes, des retraités(es) !!...Ce débat, ils ont engagé, haut et fort, dans la rue pour faire entendre leur voix.

 

Alors monsieur Cahuzac (ministre du budget), «  ceux qui appellent à manifester commettent-ils une erreur » comme vous avez osé le déclarer avec la morgue et l’arrogance qui vous caractérisent ?...

A l’inverse de vos attitudes et de votre alignement sur les critères d’austérité défendus dans le traité, nous affirmons le contraire.

 

Cette manifestation et toutes les actions citoyennes organisées dans l’hexagone contre le TSCG vont donner de la force aux interventions des parlementaires Front de Gauche lors des débats qui vont s’engager dans les deux   assemblées et ce n’est qu’un début.

 

Votre discours monsieur Cahuzac, celui de votre parti le PS on n’y croît plus…demain ne sera pas mieux avec le traité « Merkozy » que vous défendez mot pour mot.

 

Les Français n’ont pas élu François Hollande pour qu’il fasse une politique de droite ou de pseudo gauche !!...C’est votre camp qui commet une erreur en agissant de la sorte. Elle pourrait lui être préjudiciable, mais cela est « pinups » par rapport aux dangers que vous faites encourir à tous ceux qui attendent des réponses de gauche et qui souffrent sous le poids d’une crise dont ils ne sont en rien responsables.

 

30-sep-3.jpg

 

Plus tard dans l’après midi en sortant du métro, quai de la Râpée, sur le pont d’Austerlitz, comme en quête de reconquête passait un carré bien serré d’irréductibles portant drapeaux du NPA…

Quelle image !!...Ils m’ont fait penser à une « vieille garde napoléonienne » qui s’était isolée depuis des mois, repliée sur elle même…Puisse que le passage sur ce pont chargé de symbole leur fasse retrouver le chemin de l’unité pour enfin ressurgir de leurs erreurs  et de leurs errances passées et   pour ne pas connaître le « Waterloo de leur parti ».

 

A 18h00 en buvant un panaché vraiment mérité avec quelques camarades varois, juste avant de retourner vers le midi je ne pouvais m’empêcher de me dire : « aujourd’hui, j’ai vu des forces sociales, politiques, syndicales, associatives, culturelles, humanistes, des salariés en lutte qui ont voulu envoyer un signal fort au gouvernement. Celui d’un Front Uni qui se constitue contre les logiques d’austérité et de précarité…Celui qui se construit en France et en Europe pour sortir de cette crise par des mesures humaines, sociales et solidaires….mais de cet enjeu le gouvernement et le chef de l’Etat en sont-ils conscients eux qui voulaient  mener la guerre contre les marchés et la finance ?.... »

 

De retour au bercail, je m’endormis vers minuit, des images pleins les yeux et des sons de musique jolie plein les oreilles. Ils remplirent mes rêves et je me disais alors : « que comme des dizaines de milliers de citoyens, j’avais accompli mon devoir en manifestant contre ce traité scélérat, je pensais aussi à tous ceux qui auraient aimer être avec nous pour ce moment de lutte et de partage. »

 

30 sep 1

 

Puis ce matin en me réveillant, j’étais décidé à continuer le combat pour l’amplifier encore car ce ne sont pas les médias aux ordres, minimisant l’événement qui parviendraient à bâillonner  le cri de colère qui raisonne dans la France entière, « cette France belle et rebelle. »

 

Comme des millions  citoyens, ceux du Front de Gauche et au-delà, je n’ai pas chassé Sarko pour voir Hollande faire la même politique en la saupoudrant de quelques mesures plus acceptables.

Je n’ai pas chassé Sarko pour voir le traité coécrit avec Merkel peser sur notre avenir social, démocratique et sociétal.

 

Comme des millions d’amis et camarades, je veux un débat public, une expression démocratique et l’organisation d’un référendum pour faire toute la clarté autour d’un texte que le pouvoir en place cache volontairement au peuple.

 

Ne nous laissons pas enfermer dans une camisole ou un carcan d’austérité d’où il sera ensuite très difficile de s’extraire.

 

A bons entendeurs salut !!

 

Jean-Marie Bernardi

Ex candidat Front de Gauche / PCF

4ième circonscription du Var.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article