Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

 

2012-05-14-19.15.39.jpgDans le Var, ce n’est pas un scoop, les rapports de force sont favorables à la Droite UMP et à l’extrême droite.

En 2007, six députés UMP sur sept avaient été élus au 1er tour. Celui de la quatrième, où je représente le FdG cette année avait manqué son élection pour quelques voix au premier tour.

 

En 2012, les résultats du 1er tour de la présidentielle ont donné 31,88% à la gauche dans son ensemble, 43,28% à la droite et 24,83% au FN ;

Par rapport à 2007, la gauche gagne plus de 4,5 points ; la droite et l’extrême droite confondue en perdent autant.

 

Dans la gauche le rapport de force s’est modifié en faveur de Front de Gauche qui gagne plus de 7 points alors que le PS en gagne moins d'un.

De son côté EELV, très gourmand en terme de représentation et à la recherche d’existence plafonne à 1,89% !...

 

De son côté, la droite perd 13% mais le FN gagne 8,5%.

 

Avec 55 000 voix et 9,13% le FdG dans le Var confirme la dynamique nationale avec les 11,13% de suffrages obtenu par son candidat Jean-Luc Mélenchon.

Il devient une force incontournable à gauche  dans le département. Il faut remonter 30 à 40 ans en arrière pour retrouver de tel résultats avec le PCF.

Cette dynamique doit se confirmer aux législatives, c’est vital pour la confiance et l’avenir de toute la gauche dans le Var car l’hégémonie UMP et la lepénisation de la Droite ne sont pas des fins en soi.

 

La participation massive de l’électorat aux législatives est un enjeu crucial pour permettre aux candidats de gauche et notamment ceux du FdG de pouvoir atteindre les seuils exigés (12,5% des inscirts ) afin d’être présents au second tour. C’est un enjeu aussi car qui votent le lois sinon les députés ?...

 

Dans le Var, il est probable d’assister à des duels Droite/FN ou à des triangulaires Droite/FN/Gauche.

Néanmoins, à l’analyse des résultats de la présidentielles, aucun FN ne devrait être élu.

 

En cas de duel Droite/Gauche la victoire à gauche compte tenu du handicap serait très compromise, mais déjà envoyer les seigneurs locaux de l’UMP au second tour serait une victoire en soi et poserait les jalons pour les battre à l’avenir et en finir avec cette droite clientéliste  et lepéniste.

En cas de duel peut probable Gauche/FN, la victoire de la gauche serait illusoire tant la collusion FN/UMP est notoire et importante dans notre département.

 

A partir de cette situation il y a deux façons d’agir :

 

-          La première consistant à considérer que la réalité des rapports de force est immuable dans notre département et que la seule façon d’exister à gauche serait de se réfugier dans un pseudo rassemblement de toutes les force de gauche. Cette stratégie aboutirait inéluctablement à nier les formations politiques qui ne seraient pas majoritaires et à favoriser le bipartisme dont le PS lié par accord à EELV s’accommode très bien.

-          La deuxième consisterait à avoir comme fil rouge, comme objectif de modifier le rapport de force actuel pour créer les conditions de la victoire de toute la gauche en reconnaissant au Front de Gauche sa percée et le rôle qu’il joue et qu’il continuera à jouer dans la vie politique varoise pour s’enraciner durablement au plus près des citoyens de partout dans le Var.

 

C’est sur ce terrain, dans la clarté du débat, que le Front de Gauche s’est engagé depuis 2008 et encore plus fort depuis la campagne pour la présidentielles et les législatives.

 

C’est grâce à ses 4 millions de voix que François Hollande a pu être élu Président de la République.

 

Le PCF varois, partenaire et signataire de la charte du FdG appelle les électeurs du Var à se mobiliser et à choisir les bulletins FdG.

C’est important car l’enjeu est de mettre en œuvre une politique de gauche afin que les citoyens, le monde du travail, les retraités, les jeunes ne soient pas déçus une nouvelle fois !!...

C’est pour cela qu’il est nécessaire d’envoyer à l’Assemblée nationale un groupe FdG conséquent ( 35 ou 40 députés par exemple ).

 

Néanmoins, avec l’esprit républicains qui l’anime, le PCF et notamment la Fédération varoise, ont apporté leur pierre à l’édifice sur la réflexion nationale après la sollicitation de la part du PS ( national ) au sujet  de candidature unique à gauche, y compris dans notre département, là où il y aurait un danger FN.

 

Dans le Var, nous l’avons fait à partir de l’accord PS-EELV qui avait savonné la planche d’Eva Joly et qui avait été conclu dans son dos pour 60 circonscriptions (EELV) au moment où elle était déjà la candidate des Verts à la présidentielle….

 

Dans le Var, cet accord a été finalisé entre le PS, EELV, le PRG et le MRC et aucun ne s’est soucié d’informer le FdG misant certainement sur son hypothétique faiblesse….

Or depuis la présidentielle,  le résultat  est là et le FdG représente 9,13% dans le Var, ce qui redistribue les cartes du jeu politique.

 

Sachant que le PS prisonnier et desservi par un tel accord imposé nationalement, ne cèderait aucune des 4 circonscriptions sur 8 qui lui revenait (4 PS, 2 EELV malgré ses 1,8%, 1 pour le PRG et 1 pour le MRC), nous avons néanmoins proposé un accord de réciprocité dans trois circonscriptions : Le PS dans la 5ème, EELV dans la 4ème et le Front de Gauche dans la 6ème.

 

Le PCF est donc le seul parti de gauche à avoir fait une proposition.

 

EELV, apparemment plus intéressé par la course aux strapontins ministériels et par l’envie de paraître même en étant crédité de 1,8% dans la le Var a refusé cette démarche.

 

Donc, il n’y aura pas d’accord.

 

Notons au passage que cette formation voulant se montrer «  rassembleuse » quand ça l’arrange, n’hésite pas une minute pour présenter un candidat face à François Asensi député sortant Front de Gauche en Seine Saint Denis.

Comment avec de tel comportement à géométrie variable  peut-on se poser en quelconque donneur de conseil y compris dans le Var ?....

EELV a pris une responsabilité, elle lui appartient point final.

 

En ce qui concerne le Front de Gauche, la campagne continue dans toutes les circonscriptions.     

Encore plus dans la 4ème où la suppléante de J-L Felizia, bien qu’informée de la situation crée par sa formation,  a fait courir le bruit d’un désistement FdG en faveur de sa formation et en présentant son titulaire comme le seul candidat en capacité de représenter la gauche….Encore faut-il le démontrer, il ne suffit pas de le dire….Alors un peu de modestie.

 

Si cela ne s’appelle pas mensonge ou manœuvre politiciennes, alors les mots ont perdu leur sens. On ne peut pas prétendre à combattre le FN et la droite avec de telles postures.

 

Il faut le faire comme le fait le Front de Gauche en portant un projet aux antipodes de cette droite et de cette extrême droite totalement réactionnaires. Il faut le faire comme le font les militants communistes du FdG en démontant point par point la démagogie sociale du FN.

 

Ce décor déloyal, opportuniste, politicien et faussé planté par EELV me redonne encore plus de force militantes pour m’employer au service du FdG en portant ses couleurs dans la 4ème circonscription du Var.

C’est avec enthousiasme que je vais m’adresser aux électeurs dans les jours qui viennent. C’est avec sincérité que je porterai nos solutions pour répondre aux souffrances sociales dans un département ou le nombre de chômeurs déclaré est de 53 000 êtres humains.

 

Le jeu des chaises musicales dans lequel s’est engouffré depuis des mois EELV tant au plan national que localement ne m’intéresse pas.

 

C’est avec vous que je veux dessiner d’autres contours pour la France, pour le Var et pour notre 4ème circonscription.

C’est avec vous que je veux partager le contenu de  notre programme « l’Humain d’abord », ses valeurs.

C’est avec vous que je veux faire gagner la gauche dans le Var.

 

Le reste est dérisoire, et ne répond pas à vos attentes. Il répond simplement à la satisfaction d’EGO démesuré.

 

Alors pour faire très mal à M. Couve, député UMP sortant, fervent supporter de N. Sarkozy, le 10 juin 2012 n’hésitez pas.

 

Votez pour vous en choisissant le bulletin Front de Gauche que je représente avec Isabel Perez ma suppléante.

 

 

Jean-Marie Bernardi.

Candidat 4ème circonscription du Var.      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article