Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marie Bernardi.

photo 13 

Faire salle comble à Cogolin avec les amis très droitiers du premier cercle n’est pas un gage de victoire lors d’une l’élection. L’histoire politique l’a souvent démontré.

Vincent Morisse (UMP dissident), maire de Ste Maxime qui se voyait  déjà en haut de l’affiche lors de son show cogolinois devrait y réfléchir sérieusement.

« J’irai à la rencontre des gens pour les écouter… »  a dit-il. Mais desquels ?....Les sans voix, les humbles, les salariés, les retraités, les jeunes en manque d’emploi et d’avenir, les personnes en manque de pouvoir d'achat et de logement décent ?....J’en doute très sérieusement !!!...Ses amis de droite ?...J’en suis sûr, pour faire avec eux une politique clientéliste comme sait si bien le faire la droite dans notre département depuis trop d’années maintenant !!!...

 

Et puis, écouter ne signifie pas apporter des solutions aux attentes populaires, citoyennes et du monde du travail surtout quand on défend celui que le peuple a chassé :Nicolas Sarkozy.

 

Vincent Morisse, cet homme proche de la droite populaire prenant pour modèle Eric Ciotti ( député UMP des Alpes maritimes ) longe une frontière très fine entre l’idéologie, la politique qu’il incarne et celle du FN.

D’ailleurs, lors du débat contradictoire organisé par Var matin à Cogolin, nombreux, dont j’étais ont pu remarquer son comportement très policé et consensuel à l’égard du candidat FN de la 4ème circonscription du Var.

 

Alors, sur ses terres « droitières », dans son fief, Vincent Morisse peut « décoiffer », mais en aucun cas le personnage doit rassurer.

Car s’il était élu, il n’apporterait aucun réconfort et aucune solution aux électeurs de notre circonscription. Sa seule politique consiste à satisfaire un égo démesuré pour tracer son plan de carrière !!!...

Un tel élu à l’Assemblée nationale serait un frein au progrès social tel que le porte la gauche et en particulier les candidats(es)du Front de Gauche.

 

Sa tactique : se présenter comme le jeune contre le « vieux »…Quel respect pour son camarade J-Michel Couve député sortant UMP que je combats sur un plan strictement politique.

Tactique aussi : marcher sur les plates bandes du FN en stigmatisant l’immigré ou les gens du voyage….

 

Attention, ce jeune loup risque de souffrir du syndrome Aymeric Simon Loière.

A l’époque ce dernier connut une grande une carrière politique météorique. Lui aussi fût maire de Ste Maxime.

A cette époque, le Var connut une grande mutation démographique ( Années 60-70 ), ce qui valut au jeune Simon Lorière d’être élu avec 52 ;6% des voix devant le conseiller général communiste Maucice Delplace (48,4%)….

Mais le Var « rouge » celui des insurgés de 1851 contre le coup d’Etat de Napoléon 3, celui des mineurs de bauxite, de leurs enfants aujourd’hui n’est pas mort.

 

Avec les 55 000 voix Front de Gauche, plus de 6000 dans la circo, nous représentons 75% de la progression de la gauche et avec nous Vincent Morisse n’est pas encore élu !!!...

 

Nous sommes debout et libres contre lui et les idées qu’ils véhiculent.

Nous sommes les garant de l’avenir de notre socle législatif et républicain.

Nous sommes là pour défendre les piliers de notre République : services publics, institutions, corps intermédiaires, code du travail que les mais de Mr Morisse ont dynamités.

Nous sommes ces femmes et ces hommes qui forgeront le retour à gauche de notre circonscription.

 

Ensemble nous formons un bouclier qui stoppera la trajectoire météorique du nouveau jeune loup, le très droitier Vincent Morisse.

Fort dans son fief, fort dans sa citadelle, qu’il y reste.

Nous lui disons très tranquillement nous verrons au soir du premier tour….Les météorites s’embrasent et de désintègrent en rentrant dans l’atmosphère !!!...

 

Nous représentons la gauche, loyale et sincère et avec tous les électeurs épris de justice sociale, de dialogue, de démocratie, nous avons la tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre. 

C’est sur cette terre varoise, celle de notre circonscription, pour le bonheur des citoyens, pour le partage, la solidarité, la justice et la fraternité que nous creusons notre sillon.

Et le soc de notre charrue c’est notre programme l’Humain d’abord.

 

 

Jean-Marie Bernardi

Candidat Front de Gauche

4ème circonscription du Var.     

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article